Le Musée Vivant de la Dentisterie

 

Patiente de 65 ans. Motif de consultation : contrôle et détartrage

Vous avez déjà reçu des patients qui, dès qu’ils ouvrent la bouche, vous donnent l’impression d’entrer dans un véritable « musée de la dentisterie ».
Du point de vue du praticien, les soins sont obsolètes. Vous savez les progrès techniques et technologiques qui ont été accomplis en dentisterie restauratrice et vous vous demandez comment faire pour que le patient en soit conscient également.

Comment lui expliquer que les soins dont il est satisfait aujourd’hui peuvent être remplacés sans passer pour un vendeur de prothèses high-tech ?

METTRE EN ÉVIDENCE LES PROBLÈMES DE MANIÈRE HONNÈTE ET NEUTRE

Il ne s’agit pas de dénigrer les soins réalisés par le passé, encore moins le confrère qui les a prodigués. Vous devez faire comprendre au patient que dans la bouche, rien n’est éternel. Que les soins qui ont été réalisés à l’époque étaient adaptés mais que de deux choses l’une : les matériaux et les techniques n’étaient pas aussi performants qu’aujourd’hui et que la situation buccale a changée. Vous devez toujours penser dans l’intérêt du patient, susciter sa curiosité et ouvrir la porte au deuxième volet de la conversation.

METTRE EN AVANT LES AVANTAGES DES SOINS FUTURS

Il s’agit de changer la vision qu’à le patient de sa situation bucco-dentaire. Montrer lui directement (miroir, caméra intra-buccale, photos…) les défauts des anciennes restaurations : amalgames trop volumineux, dents fragiles, composites infiltrés, couronnes débordantes ou usées, anatomie dentaire défaillante… Prenez le temps et soyez exhaustifs : c’est votre rôle de diagnostic et d’information.

Au mieux, le patient va immédiatement vous dire « Docteur, je ne peux pas rester comme ça, je veux remédier à ces problèmes ». Au pire, vous aurez créer un petit déclic dans son esprit et il y repensera à chaque fois qu’il se regarde dans le miroir… et l’idée de reprendre les soins fera peut être son chemin.

Pour donner du poids à votre argumentaire (et il peut être judicieux de le faire lors d’une consultation ultérieure) de montrer des photos de cas similaires que vous avez traité. Une photo « avant » et une photo « après » traitement vous permettront de mettre l’accent sur les nouveaux matériaux, les nouvelles techniques et surtout les bénéfices en terme de santé retrouvée.

CONCLUSION

La politique de l’autruche n’est jamais bénéfique en dentisterie. Il faut regarder les problèmes en face pour pouvoir les traiter correctement. Vous devez à vos patients une information digne et loyale et cette approche nécessite un minimum de ménagement en fonction de la personnalité du patient, de ses croyances et de ses motivations.
Pour certains patients, la description trop brutale d’une situation cataclysmique dont ils n’avaient pas la moindre idée auparavant peut être trop lourde à supporter. Ces patients nécessitent d’être accompagnés plus lentement (plusieurs séances) et plus délicatement (un seul problème à la fois) sur la route de la santé bucco-dentaire.


A lire également :

Le Plan de Traitement (Éclairé)
Les Bons et les Mauvais Patients

La Dentisterie à 2 Vitesses
5 Raisons de se Mettre à la Photographie Dentaire

(Visited 112 times, 1 visits today)

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>