Des Patients Bien Adressés

Vous êtes omnipraticien et vous souhaitez adresser un patient vers un spécialiste. Vous êtes spécialiste et vous souhaitez renforcer votre réseau de correspondants et améliorer la prise en charge et donc la satisfaction des patients. Comment faire pour éviter d’égarer des patients dans le parcours de soins?

directions

Quelle que soit votre activité, le succès de votre cabinet dépend de votre capacité à bien prendre en charge les patients qui s’adressent à vous. Il faut pour cela :

  • Donner confiance au patient
  • Donner envie au patient de rester au cabinet
  • Donner envie au patient d’accepter des traitements spécifiques

En général, la gestion interdisciplinaire des cas cliniques ne donne pas lieu à une bonne communication entre les différents intervenants en raison d’un manque de temps et de l’absence de procédures standardisées. La satisfaction du patient peut en pâtir fortement. Nous avons déjà abordé ce thème à propos des courriers.

 4 MOYENS D’AMELIORER LA PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE

  1. Une communication efficace entre les cabinets
    La décision d’adresser un patient vers un autre praticien devrait immédiatement déclencher un protocole de communication efficace entre tous les membres de chacune des équipes soignantes. Les courriers, s’ils sont indispensables mais trop souvent stéréotypés, ne suffisent pas toujours et finissent généralement dans des classeurs poussiéreux. Les informations importantes peuvent manquer et compromettre la prise en charge du patient. Les courriers électroniques ou mieux, les conversations téléphoniques permettent une communication claire, rapide et instantanée et évitent ainsi les oublis ou les incompréhensions.
  2. L’accompagnement du patient
    Dans bien des cas, lorsqu’il doit être adressé vers un autre cabinet, le patient ne sait pas très bien comment il doit s’y prendre. Souvent, il retarde trop sa prise de rendez-vous auprès du correspondant et des complications surviennent. Le patient appréciera fortement qu’un membre de l’équipe de son praticien l’aide à effectuer cette démarche de prise de rendez-vous pendant qu’il est encore au cabinet. Il n’y aura aucun doute sur la date et sur le praticien qui le recevra.
  3. Un suivi rigoureux du parcours de soins
    L’omnipraticien se doit de suivre chaque étape du parcours de soins de son patient. Il n’est pas rare que dans des cas complexes, le patient doive être pris en charge par un endodontiste, un orthodontiste, un implantologiste… avant de retourner vers son omnipraticien qui doit savoir exactement tout ce qui a été pratiqué.
  4. Un study-club convivial
    Les relations entre spécialistes et omnipraticiens sont harmonieuses lorsque les plans de traitement sont bien construits. Des réunions périodiques dans le cadre d’un study-club permettent de faire progresser les connaissances et les pratiques de chacun des participants. Une ambiance conviviale permet de resserrer les liens entre les personnes et les pratiques.

 

(Visited 202 times, 1 visits today)

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>