Comment Transformer Un Ancien Patient en Nouveau Patient?

Human eye with the recycling emblem inside File contains gradients

Comme tous les praticiens, après quelques années d’exercice, vous comptez un nombre important et toujours croissant d’anciens patients. Ces patients ont généralement terminé des phases actives de traitement et sont revus périodiquement pour des visites de contrôles et/ou de maintenance.
En raison de l’absence déplorable d’hygiénistes dentaires dans notre pays, ce sont les chirurgiens-dentistes qui doivent assurer eux-mêmes ces visites chronophages et peu rémunératrices.

Résultat : à la longue, les praticiens ont tendance à expédier voir à bâcler ces examens de routine alors que nous motivons nous-mêmes les patients à les respecter pour pouvoir maintenir leur santé bucco-dentaire à long terme.

Pourtant, ces patients constituent une réserve sous-estimée de soins à réaliser. Pour l’exploiter correctement, il faut, comme toujours, de l’éthique, une méthode et le sens de l’observation.

ETHIQUE

Un patient qui se présente pour un contrôle attend de vous que vous réalisiez un examen clinique complet et rigoureux. Nous avons vu à quel point le diagnostic à deux vitesses était choquant et contraire aux valeurs de l’éthique médicale. Mais la difficulté avec un ancien patient, suivi depuis des années dans votre cabinet, est qu’on a tendance à perpétuer le même schéma relationnel avec les personnes. Les patients attendent que le praticien leur disent spontannément de quoi il souffrent et les praticiens attendent que leurs patients leur donnent spontanément le diagnostic. Incompréhension totale.
A l’inverse, plutôt que de vous précipitez sur le détartreur, si vous invitez le patient a s’exprimer sur ses sensations et son ressenti vous aurez de meilleures chances d’entendre des choses évocatrices de pathologies bucco-dentaires. Ecouter le patient signifie savoir lui poser les bonnes questions.

METHODE

La fréquence des visites de maintenance et les contrôles a effectuer dépendent des facteurs de risque spécifiques au patient. Ces facteurs de risque doivent consignés dans le dossier médical et conditionnent en grande partie le type de maintenance dont doit bénéficier le patient. Un patient à risque parodontal doit bénéficier d’un relevé de plaque, d’un sondage parodontal, d’un assainissement plus ou moins intensif, d’un polissage, d’un renforcement des techniques d’hygiène quotidienne… Un patient à haut risque carieux doit bénéficier d’un dépistage clinique et radiologique, de l’application de vernis fluorés, de soins restaurateurs le cas échéant… C’est logique et cela s’appelle la prophylaxie. Mais pour être efficace, elle doit être expliquée au patient et acceptée par lui.

SENS DE L’OBSERVATION

On ne traite que ce que l’on connait et que ce que l’on sait repérer. La tenue du dossier médical du patient est donc un élément indispensable. Il peut contenir des annotations, des compte-rendus, des courriers… mais aussi des photographies. Les photographies figent une situation bucco-dentaire à un instant donné et sont une source incroyable d’information au fil du temps. En effet, lorsque nous voyons un patient tous les ans, nous avons tendance à penser, lorsque nous l’examinons, que sa situation buccale est restée inchangée. C’est une erreur. Si vous prenez une photo du même patient tous les ans, au bout de trois visites de contrôle vous observerez probablement une récession du parodonte, des mylolyses accentuées, des migrations dentaires… Discutez-en avec le patient, montrez lui les images et peut être vous dira-t-il qu’il trouve que ces dents se sont colorées et qu’il souhaite les éclaircir, ou bien remplacer ses volumineux et disgracieux amalgames.

 

De la même manière que pour les bons et les mauvais patients, un ancien patient est parfois un nouveau patient qui s’ignore.

(Visited 240 times, 1 visits today)

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>