Comment Retrouver sa Motivation?

La rentrée est bien souvent une période redoutable de malaise professionnel. Le repos estival prolongé  nous permet d’oublier le quotidien et ses contrariétés mais les premiers jours qui suivent la reprise d’activité nous plongent dans un malaise plus ou moins long et intense.

Il même possible que le doute s’installe de manière plus profonde. Les patients se succèdent à nouveau, les gestes se répètent machinalement et le praticien s’interroge. Il faut réfléchir et agir, vite!

LA FORMATION / LE DEVELLOPEMENT

« Même si vous êtes sur la bonne voie, vous risquez de finir écrasé si vous restez immobile. »
Will Rogers

La formation continue est souvent la première initiative qui vient à l’esprit du praticien pour casser l’ennui et la routine. Acquérir de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences est effectivement un excellent moyen de surmonter les difficultés quotidiennes de l’exercice et retrouver la motivation.

Mais la formation n’est pas un but en soi : c’est un moyen d’arriver à un objectif qu’il est impératif de s’être fixé préalablement. C’est la raison pour laquelle on peut être séduit par un programme de formation, le suivre avec intérêt mais se retrouver démotivé lorsqu’il s’agit de faire l’effort de le mettre en pratique. La raison est simple : Il ne faut pas rechercher dans la formation ou dans le formateur sa motivation intrinsèque.

Avant de choisir quel programme de formation suivre, il faut se poser les bonnes questions :

  • qu’est ce qui me pose le plus de problème dans ma pratique quotidienne?
  • quelles sont les demandes ou les besoins de mes patients auxquels j’aimerais pouvoir proposer une réponse?
  • qu’est ce qui m’intéresse le plus (ou le moins) dans mon activité?
  • suis-je décidé à opérer un changement dans ma manière de penser et de faire?

La formation continue aujourd’hui ne touche pas uniquement laux aspects techniques et thérapeutiques de notre activité et il existe de nombreux programmes touchant à des domaines aussi variés que la communication, les sciences cognitives, l’organisation du cabinet, la médecine du sport, l’expertise médico-légale, l’histoire de la médecine… Elargir le champ de vos compétences c’est élargir le champ des possibles!

DES SOLUTIONS INSPIRANTES

« Choisis un métier que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. »
Confucius

En dehors de la formation, sa réflexion personnelle peut amener le praticien à imaginer, élaborer et concrétiser des projets hors du commun. Car il existe aussi des manières très singulières de se re-motiver dans son exercice professionnel

Notre confrère Antoine Gloanec, passionné de voile a réussi à joindre l’utile à l’agréable en installant son cabinet sur son catamaran. Le projet Océan Dentiste lui permet de dispenser des consultations et des conseils de prévention lors de ses escales autour du monde.

Si vous n’avez pas le pied marin mais malgré tout l’envie de sortir de votre cabinet pour explorer de nouvelles façon d’exercer votre art, il existe de nombreuses possibilités. Missions humanitaires, soins en milieu carcéral, éducation et prévention en milieu scolaire, travailler avec l’industrie, faire de la recherche, écrire une thèse…

D’ailleurs, The Dentalist est né de la même envie de réconcilier l’exercice professionnel avec des aspirations personnelles telles que l’écriture, l’enseignement et le partage avec la communauté des praticiens.

AFFRONTER LA REALITE

« Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou trainer l’existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose.»
Oscar Wilde

Ressentir de l’ennui au boulot n’a rien d’anormal. Inutile de nier la réalité, il faut rester lucide, l’accepter et faire l’effort de changer. C’est pourquoi il est fortement conseillé de prendre un papier et un crayon et d’écrire, noir sur blanc, son projet professionnel :

  • Listez ce qui vous ennuie dans votre métier,
  • Listez ce que vous aimez ou aimeriez faire,
  • Listez les actions qui, selon vous, pourraient vous permettre d’atteindre un nouvel objectif.

Puis agissez.

Tous les projets évoqués plus haut naissent de la volonté de ne pas subir et de rester maître de son destin. C’est un engagement fort car défendre notre liberté professionnelle c’est lutter contre le mode d’exercice standardisé que cherche à nous imposer le Ministère de la Bureaucratie.

La perte de sens qui touche aujourd’hui un nombre croissant de professions (juges d’instructions, enseignants, artisans, agriculteurs, soignants…) – et qui les pousse insidieusement vers la dépression, le désespoir voire le suicide – est de plus en plus fréquemment liée à un encadrement administratif et réglementaire insupportable. Ce cadre ubuesque, élaboré par des bureaucrates qui ne connaissent rien aux dits métier, va l’encontre de l’éthique professionnelle et des aspirations naturelles des hommes et des femmes qui les exercent.

CONCLUSION

On considère qu’à la fin de sa vie, un individu moyen aura passé près de 100 000 heures à son poste de travail. Dans ces conditions, le meilleur moteur reste et restera la passion.

Rappelez-vous de la joie que vous avez éprouvé lorsque vous avez réussi le concours de médecine ou obtenu votre doctorat. Pensez aux privilèges que constitue l’exercice de notre métier : soigner, prévenir, guérir, opérer, diagnostiquer, réparer, aider, soulager, embellir…

Nous disposons d’un savoir-faire rare et très recherché puisque la carie dentaire est la pathologie humaine la plus répandue à la surface de la Terre. C’est notre Mission et il faut se le rappeler chaque matin en allant au turbin.


A lire également :
L’Efficacité de l’Aide Humanitaire
Quelle est la Valeur de votre Temps?
La Loi de Pareto
Donnez la Priorité aux Priorités
Comment Prendre les Bonnes Résolutions?

(Visited 391 times, 1 visits today)

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>