La Loi de Pareto

loi de pareto

 

Dans un précédent article, nous avions réfléchi aux rapports qu’entretiennent le temps et l’argent et nous avions expliqué le paradoxe qui permet d’obtenir plus en faisant moins. Pour comprendre ce paradoxe, il faut comprendre la notion de concentration qui fait que moins égale plus et la notion de progrès qui fait que l’on peut faire plus avec moins. En évitant de s’éparpiller dans des activités qui n’ont pas d’importance, en changeant nos façons de faire, on peut devenir plus efficace, plus heureux, plus équilibrés. Tout cela repose sur la Loi dite de Pareto.

LE PRINCIPE DE PARETO EST PARTOUT

vilfredo pareto

Vilfredo Pareto (1848-1923) était un économiste et un sociologue italien qui, dit-on, faisait pousser des pieds de petits pois dans son jardin. En analysant sa production, il réalisât que 80% des petits pois du jardin était produits par 20% des cosses qu’il avait planté.
Dans son Cours d’Economie Politique, Pareto démontrât que la répartition excessivement inégale mais prévisible de la richesse dans la société – 80% de la richesse et des revenus d’une nation sont produits et possédés par 20% de la population.

De manière similaire on découvrit ensuite que :

  • 20% des contribuables paient 80% de la recette des impôts
  • 80% de la population française habitent dans 20% des villes les plus grandes.
  • 20% des entreprises produisent 80% des richesses.
  • 80% des bénéfices d’une entreprise sont générés par 20% de ses produits et clients.
  • 20% des nuages produisent 80% des précipitations.
  • 20% de la musique enregistrée tourne 80% du temps.
  • Vous ne portez que 20% de vos vêtements, 80% du temps.
  • 80% des conséquences découlent de 20% des causes.
  • 80% des résultats découlent de 20% de l’effort et du temps.

La liste est infiniment longue et variée et le ratio est souvent encore plus fortement déséquilibré : 90/10, 95/5 et 99/1 ne sont pas rares, mais le minimum à rechercher est 80/20.

LA NOTION DE PROGRES

Depuis 8000 ans, l’Humanité n’a eu de cesse de trouver des moyens d’améliorer ses conditions de vie de manière à obtenir plus en faisant moins d’efforts. C’est comme cela que sont nés l’agriculture, l’élevage, la machine à vapeur, l’ordinateur… La notion de progrès est sous-tendue par ce principe qui veut que la science, la technologie et le commerce fassent progresser le niveau de vie partout dans le monde.

noria (1)
En se concentrant sur l’objectif, l’invention de la noria a permis de pomper plus d’eau, en faisant moins d’efforts.

 

Mais la vie moderne et la glorification de la soumission totale aux exigences du travail vont à l’inverse de ces principes et nous amène à des formes d’épuisement professionnel et à une anxiété envahissante. Dès lors, faut-il travailler plus fort ou plus intelligemment?

LA NOTION DE CONCENTRATION

shadok-pomper

Si vous travaillez 70 heures par semaine comme un damné, à vouloir vous occuper de tout et de tout le monde, il y a fort à parier que vous brassiez du vide. Si vous vous arrêtez quelques instants pour regarder vos résultats en face, vous avez le choix : courir tout droit jusqu’à l’épuisement ou expérimenter les idées de Pareto.

Posez-vous alors ces deux questions :

  1. Quelles sont les 20% de sources qui sont cause de 80% de mes problèmes et de mon insatisfaction.
  2. Quelles sont les 20% de sources qui produisent 80% de mes résultats souhaités et de mon bonheur.

Cela demande évidemment de se concentrer et de se poser les bonnes questions afin de mener une analyse fine et honnête de son activité quotidienne. Prenons un exemple : 80% de vos échecs surviennent sur 20% de vos patients. Pourquoi? Ont-ils un point en commun? Ont-ils un problème de santé particulier que vous ne savez pas repérer? Y a-t-il une erreur dans votre diagnostic ou dans une de vos procédure? Forcez-vous à comprendre l’erreur avant de recommencer.

Au cabinet dentaire, la loi de Pareto est implacable :

  • 20% des actes produisent 80% des complications. Si vous perdez du temps à reprendre des endos impossibles sur des dents trop fragiles, l’arbre décisionnel que vous utilisez n’est peut être pas le bon.
  •  80% de vos charges sont consacrées à l’exécution de 20% des actes. Apprenez à faire plus d’actes avec moins de matériel.
  • 80% de votre CA est réalisé sur 20% de vos patients. Si vous avez trop de patients, installez un deuxième fauteuil et recrutez un collaborateur qui rêve de mettre le pied à l’étrier. Moins de fatigue et plus de travail d’équipe.
  • 20% de vos matériels représentent 80% de la valeur des stocks. Si vous souhaitez réduire vos charges, faites la chasse aux 20% de matériel que vous possédez mais n’utilisez pas ou peu.
  • 20% de votre temps est passé à des tâches qui vous font perdre du temps de fauteuil. Etablissez des procédures et déléguez-les.

CONCLUSION

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le principe de Pareto n’est pas une méthode pour les oisifs qui espèreraient récolter plus en ne faisant rien. Le principe de Pareto permet demande un effort de concentration et de clarification initial plus intense de manière à bien définir l’objectif qu’il est souhaitable d’atteindre et de trouver les moyens les plus ingénieux, les plus rapides et les plus efficaces pour y parvenir, tout en limitant les complications, les échecs et les ratés.

Le principe de Pareto permet une amélioration et une optimisation infinies des systèmes qui, une fois analysés et optimisés, produiront toujours 20% de moins bons résultats que vous pourrez encore améliorer.

2 excellents livres à lire sur le principe de Pareto : Bien vivre le principe 80/20 et La semaine de 4 heures.
275245

la_semaine_de_4_heures
(Visited 505 times, 1 visits today)

Un commentaire sur “La Loi de Pareto”

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>