Comment Annoncer une Mauvaise Nouvelle à un Patient?

Bien que l’odontologiste ne soit pas en première ligne pour annoncer la mort ou des maladies graves, il nous arrive d’avoir à annoncer des nouvelles peu réjouissantes : toutes les dents restantes doivent être extraites; l’implant n’a pas pris; un instrument endodontique s’est cassé dans le canal; la lésion de la muqueuse est pré-cancéreuse…

C’est l’occasion de réfléchir à ce type de situation et à la meilleure manière d’annoncer la mauvaise nouvelle avec implication et empathie mais sans affoler déraisonnablement son patient.

RELATIVISER L’INCIDENT

Puisque le niveau d’implication émotionnelle du praticien, son expérience face à ce type de problème, les solutions disponibles… vont conditionner l’impact que va avoir l’événement indésirable dans l’esprit de l’annonciateur, la principale question que doit se poser l’annonciateur est simple : « Est-ce vraiment si dramatique que cela? »

Prenons l’exemple d’un instrument endodontique fracturé dans une racine. Pour le praticien novice c’est quasiment la fin du monde alors que pour l’endodontiste expérimenté, c’est une simple anecdote. Entre ces deux extrêmes, la réaction du praticien est très souvent d’ordre émotionnel car si l’on analyse la situation de manière objective, ça n’est rien qu’un petit bout de métal de quelques millimètres de long et de quelques dixièmes de millimètres de large qui, si l’on pense aux capacités extraordinaires de résilience et de cicatrisation du corps humain, est équivalente à une petite écharde dans un doigt de pied : on n’en meurt pas!
C’est d’ailleurs ce que montre un article récent : Présentation succincte des fractures d’instruments endodontiques. Swiss Dent J 2017; 127:238-241 et qui dit en substance :

  • que les fractures instrumentales sont rares
  • que des méthodes de retrait ou de contournement existent
  • que la survie de la dent malgré la présence d’un instrument fracturé est possible

De manière similaire :

  • l’implant n’a pas pris; restons positifs et replaçons-en un autre
  • les dents doivent être extraites; restons positifs et réfléchissons aux meilleurs options prothétiques
  • la lésion muqueuse est de type pré-cancéreuse; restons positifs et mettons en place la meilleure stratégie de prise en charge

SOIGNER LA FORME

Venons en maintenant à la manière d’annoncer une « mauvaise » nouvelle.

  1. Ne pas se précipiter (le moment où vous constatez un problème n’est pas forcément le meilleur moment) mais ne pas trainer ou retarder l’annonce
  2. Choisissez un endroit calme (couper la musique, fermer les portes)
  3. Choisissez un endroit intime (ne soyez pas dérangé, pas de passage ou de public)
  4. Ne pas tourner autour du pot
  5. Peser ses mots, sans dramatiser, sans minimiser
  6. Evaluer le ressenti de votre interlocuteur; le rassurer et le réconforter
  7. Relativiser en décrivant un scénario possible encore plus défavorable que la situation actuelle
  8. Envisager les solutions au problème pour redonner de l’optimisme
  9. Ne JAMAIS abandonner son interlocuteur à son sort : organiser et/ou s’enquérir des procédures de résolution du problème
  10. Prendre des nouvelles et montrer à son interlocuteur qu’on se préoccupe de lui

A PROPOS D’UN CAS

CONCLUSION

Tout au long de sa carrière, le praticien rencontrera inévitablement des événements indésirables, des échecs, des complications et aura des mauvaises nouvelles à annoncer. Face à ces tracas, entre nonchalance apathique et panique totale, il y a un juste milieu et une bonne attitude à adopter. Le praticien doit toujours mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires à une bonne prise en charge du problème mais ne doit pas non plus dramatiser car, pour le patient, la gravité du problème dépend largement de la manière dont le praticien se représente lui même la situation.


A lire également :

(Visited 612 times, 1 visits today)

Un commentaire sur “Comment Annoncer une Mauvaise Nouvelle à un Patient?”

  1. salomon

    Salut Guillaume,

    Cet article me rappelle des profonds moments de solitude…

    C’est toujours très désagréable de se donner à fond et de prendre une peau de banane.

    Effectivement, chaque praticien rencontrera des événements indésirables au cours de sa carrière.

    C’est pourquoi, il est très très important de se soutenir entre confrères et ne pas médire sur ses pairs.

    Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>