A Quoi Sert (vraiment) un Articulateur?

Système Panadent

Un articulateur est un appareil de simulation extra-buccale des rapports dento-dentaires et dento-prothétiques. Tous les praticiens ont une idée de ce que c’est mais très peu l’utilisent en pratique quotidienne tout simplement car les applications de ce dispositif sont mal comprises. Cet article, sans être exhaustif sur le sujet, tentera de dissiper le brouillard qui entoure cet outil pourtant tellement utile, si ce n’est indispensable.

ÉLABORATION DU PLAN DE TRAITEMENT

articulateur

La principale utilité de l’articulateur est d’aider à la construction du plan de traitement. Dans les situations dites « complexes », lorsque le plan de traitement est incertain et risqué, la première étape, qui consiste à effectuer un montage en articulateur des modèles d’étude, permet bien souvent au praticien d’y voir plus clair.

Et l’articulateur va également être un puissant outil de communication avec le patient qui va pouvoir visualiser les problématiques occluso-prothétiques, observer les modifications apportées par les montages directeurs et comprendre la logique du traitement qui lui est proposé.

COMMUNICATION AVEC LE LABORATOIRE

articulateur (2)

Pour pouvoir réaliser vos travaux prothétiques, le laboratoire a besoin d’un rapport inter-maxillaire (R.I.M) précis. Et si votre travail touche au secteur esthétique, le maître prothésiste a besoin de visualiser la position des dents telles qu’elles apparaissent dans le visage du patient. Et c’est à cela que sert l’articulateur : c’est le moyen le plus fiable qu’a le praticien pour enregistrer et transférer ces informations.

Pourtant, il est toujours surprenant de constater, qu’au sein des laboratoires de prothèse, les modèles sont montés de manière totalement arbitraire, sans aucun contrôle ni indication de la part du praticien. Dans ces conditions, inutile d’en vouloir à votre laboratoire si les résultats ne sont pas à la hauteur…

TRAITEMENT DE L’OCCLUSION

articulateur (1)

L’occlusion est une discipline fondamentale en odontologie et il est impossible de l’isoler du reste des thérapeutiques odontologiques. La moindre intervention sur les faces occlusales de dents, et a fortiori lors des traitements prothétiques, aura des répercussions sur les fonctions manducatrices (mastication, déglutition, phonation, respiration).

Paradoxalement, l’occlusion est le parent pauvre de l’odontologie : mal aimée, mal comprise, voire totalement négligée. La faute à une complexification académique inadaptée aux réalités cliniques et économiques des cabinets dentaires. Mais a-t-on vraiment besoin d’axiographies, de calculs de pentes condyliennes et de programmations des boitiers condyliens pour gérer l’occlusion et les travaux prothétiques du quotidien? La réponse est non, non et non!

L’occlusion et la prothèse de tous les jours se gèrent avec des concepts et des outils simples à comprendre et à mettre en oeuvre. Un articulateur semi-adaptable, réglé sur des valeurs condyliennes moyennes, et un arc de transfert pratique et rapide à utiliser seront efficaces dans 99 cas sur 100.

CONCLUSION

Le cloisonnement des disciplines n’aboutit qu’au cloisonnement des esprits et empêche la globalité de la réflexion, du diagnostic et de la planification thérapeutique. Et c’est en ce sens que l’occlusion (et accessoirement l’esthétique) doit être replacée au coeur des plans de traitement.

En utilisant l’articulateur, dès la phase de construction du plan de traitement, le praticien pourra rapidement simuler et visualiser le résultat thérapeutique souhaité et par conséquent déterminer plus facilement les étapes pour y parvenir.

Pour en savoir plus et vous former à l’utilisation simplifiée et rationnelle de l’articulateur : cliquez ici.


A lire également :
3 Manières de s’Embrouiller avec son Prothésiste
Le Transfert des Données Esthétiques
Comment Choisir son Prothésiste?
– Plan de Traitement #1
Le Montage Croisé

(Visited 277 times, 1 visits today)

Un commentaire sur “A Quoi Sert (vraiment) un Articulateur?”

  1. TOUBOL

    Je ne sais pas qui a signé cet article d’une rare intelligence. Je l’en félicite et j’utilise l’articulateur dans les conditions ci dessus décrites en moyenne trois fois par jour. Bravo à l’auteur!!!

    Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>