3 Manières De S’embrouiller Avec Le Prothésiste

bear 2

La communication entre le cabinet dentaire et le laboratoire de prothèse est vitale, non seulement pour la réalisation fluide des travaux mais aussi pour s’assurer que le patient bénéficie du meilleur travail possible. Le laboratoire fait partie intégrante de l’équipe de soins.

Pour comprendre la dynamique des relations praticien-prothésiste, étudions les 3 problèmes les plus fréquemment rencontrés :

Problème n°1 : Demander un miracle au prothésiste et s’énerver quand il ne peut pas le réaliser.

Pourquoi est-ce un problème si fréquent? Les praticiens ont parfois tendance à oublier la concentration et le talent dont le prothésiste a besoin pour réaliser son travail quotidien. Et très souvent, il travaille sur des préparations insuffisantes en hauteur, des empreintes inexploitables, des limites prothétiques illisibles…

Comment va réagir le prothésiste? Dans certains cas, il va faire des compromis : sur l’épaisseur de l’armature, l’épaisseur du cosmétique, sur la teinte, sur le détourage…

Il est donc essentiel d’avoir un vrai dialogue à double sens avec le laboratoire de façon à ce que votre prothésiste puisse vous téléphoner et vous parler des cas de manière honnête.

Problème n°2 : Traiter votre prothésiste comme un subordonné plutôt que comme un membre de votre équipe.

Lorsque le prothésiste lui adresse une remarque ou une critique à propos de son travail clinique, le chirurgien-dentiste adopte très souvent la défensive dans son discours. Pourtant, il est fondamental de comprendre que les techniciens de laboratoires sont une source d’information capitale dans les domaines des matériaux, de l’occlusion ou de l’esthétique.

Les praticiens doivent mettre un point d’honneur à impliquer leurs prothésistes dans l’élaboration des plans de traitement. Etre ouverts à leurs suggestions en matière de choix des matériaux, de types de préparation et aussi à leurs critiques. Il est évident que lorsque le couple praticien-prothésiste fonctionne bien, la satisfaction des patients augmente.

Problème n°3 : Compresser les délais pour chaque cas.

Assurez-vous de laisser au prothésiste le temps dont il a besoin pour réaliser correctement le cas que vous lui confiez. Et n’oubliez pas que certains cas, certaines prothèses et certains types de matériaux demandent des délais plus longs. Certains cas esthétiques peuvent demander plus d’attention et seront plus longs à terminer.

 CONCLUSION

Parlez avec votre prothésiste, comprenez ses méthodes de travail et son organisation. Le chirurgien-dentiste gagnera toujours à passer un peu de temps au laboratoire de prothèse pour connaitre les différentes procédures de réalisation des prothèses. Une ligne de communication libre et ouverte, de la bonne foi, de l’écoute, de la compréhension et du respect mutuel sont les meilleurs ingrédients pour délivrer au patient les prothèses de la meilleure qualité qui soit.

(Visited 835 times, 1 visits today)

3 commentaires sur “3 Manières De S’embrouiller Avec Le Prothésiste”

  1. Miller

    C’est dommage de faire des articles sur la relation cabinet-laboratoire et les bonnes conduites à adopter….et omettre le véritable titre du « prothésiste » qui est « prothésiste dentaire ». Je connais trop bien le problème pour ne pas subodorer que c’est simplement un oubli. Mais tout le monde peut se tromper…

    Répondre
    • thedentalist

      Bonjour Mr Miller,
      Vous découvrez probablement notre site qui, je vous l’assure, est exclusivement réservé aux acteurs du monde dentaire. Nous ne disserterons probablement jamais des audioprothésistes, des ocularistes, et encore moins des prothésistes ongulaires ni capillaires. Si cela devait être le cas, je m’attacherai à ce que ne subsiste aucune ambiguité. Je sais le poids et le sens des mots et j’aurais même été enclin à utiliser pour pour vous le terme de « Maitre prothésiste (dentaire si vous insistez) ». Mais finalement il importe autant de savoir si les praticiens dont il est également question dans cet article, doivent être appelés Praticiens, Hommes de l’Art, Docteurs, Chirurgiens-Dentistes, Docteurs en Chirurgie et Médecine Dentaire… ou je ne sais quel autre titre pompeux.
      Votre commentaire semble indiquer que j’aurais délibérément abusé d’une minoration euphémistique à votre endroit révélatrice d’un « problème » qui visiblement vous touche particulièrement. Veuillez m’en excuser et permettez-moi de faire remarquer que votre commentaire semble également indiquer que, pour vous, la forme de l’article importe plus que le fond. Et là je vous rejoins : « C’est dommage. »

      Répondre
  2. Miller JJ

    Monsieur ? Docteur ? Madame?
    Vous découvrez probablement que le terme « prothésiste dentaire » est bien celui consacré aux diplômes que nous devons posséder, « maitre artisan » étant un titre encadré, délivré par les Chambres régionales des métiers et de l’artisanat. Les seuls titres pompeux que nous découvrons au fil des annonces concernant notre activité professionnelle étant métallurgiste, maquettiste ou plâtrier !!!. Quant à l’art dentaire depuis quelques années, il ne concerne plus la prothèse dentaire, dixit la jurisprudence.
    Mon endroit, comme vous le soulignez, ne me pose pas spécialement de problème. Ce qui me touche, c’est qu’ayant participé à de nombreuses réunions, aussi bien au Ministère de la Santé, qu’à l’AFSSAPS (ANSM), à la CNAM, à l’AFNOR, au CNC… notre titre a souvent été remis en cause par des instances syndicales ou ordinales.. tout comme le terme fabricant d’ailleurs…sans parler des obligations de résultats et ceux de moyens concernant les fournisseurs de produits de santé.
    On construit souvent l’avenir en ayant une bonne mémoire du passé. J’ai entendu tant de sophismes dans le monde dentaire que ma réaction peut sembler parfois épidermique. Je ne fréquente aucun forum dentaire, car c’est souvent un lieu de défoulement. Vous n’avez pas à vous excusez. J’apportais simplement mon témoignage, regrettant souvent la méconnaissance des uns et des autres sur deux professions complémentaires.
    Sur le fond, nous devons nous rejoindre sur le fait qu’une bonne collaboration entre chirurgiens-dentistes et prothésistes dentaires est nécessaire pour optimiser les résultats attendus par le patient. Quant à la forme, le prochain article sur votre site me donnera surement réponse à ma question.
    Bien à vous.

    Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>