Quelle Brosse à Dents Choisir?

iStock_000014189379_Large-toothbrushes

L’hygiène bucco-dentaire : c’est le nerf de la guerre. Sans elle, nous ne pourrons pas envisager une régression des pathologies bucco-dentaires chez nos patients et il sera impossible d’espérer une amélioration de nos résultats thérapeutiques. Dans deux précédents articles, nous avons tenté de savoir quel était le meilleur bain de bouche et quel était le meilleur dentifrice. Il manquait un épisode à cette trilogie : le choix de la brosse à dent.


Depuis son invention en Chine à la fin du XVème siècle jusqu’aux modèles les plus récents de brosse à dents électriques et connectées, la brosse à dents reste et demeure, de loin, le meilleur moyen d’éliminer les biofilms bactériens (ce qu’on appelle la plaque dentaire) qui se déposent sur les dents et les muqueuses entre les repas.

Malheureusement, la brosse à dents reste mal-aimée. Le temps moyen de brossage des français est de 43 secondes… par jour! Alors que la durée minimum conseillée est de 2 minutes par brossage.

BROSSE A DENT MANUELLE

Tout le monde (ou presque) en possède une mais peu de gens savent sur quels critères la choisir :

  • Une petite tête : pour pouvoir aller dans les coins et dans les zones difficiles d’accès. En cela, les brosses à dents vendues en supermarché ont globalement des têtes beaucoup trop volumineuses. Mieux vaut s’équiper en pharmacie.
  • Des poils souples, mais pas trop : les brosses à dents dures sont à proscrire car trop agressives sur les dents et les gencives. Les brosses à dents ultra-souples sont réservés aux soins d’une zone récemment blessée ou opérée.
IMG_5167
La brosse INAVA 20/100 (Pierre Fabre Oral Care) présente toutes les caractéristiques d’une bonne brosse à dents.

Les brosses à dents de la marque suisse Curaprox présentent également des caractéristiques intéressantes et sont d’une utilisation particulièrement agréable.

Pour être parfaitement assimilée par le patient, la technique de brossage doit être enseignée par le chirurgien-dentiste ou une assistante dentaire en en faisant une démonstration individualisée. Des instructions écrites seules, sont moins efficaces.

 

BROSSE A DENT ELECTRIQUE

Beaucoup de patients s’interrogent sur une éventuelle supériorité des brosses électriques sur les brosses manuelles. Rappelons d’abord cette règle inébranlable : « La brosse à dents la plus efficace est celle que l’on utilise« .

Les études réalisées dans ce domaine ont montré que les brosses à dents électriques sont légèrement plus efficaces dans l’élimination la plaque dentaire que les brosses manuelles. Cependant, elles offrent selon nous deux fonctionnalités de la plus haute importance :

  • Un minuteur : nous savons que l’efficacité du brossage est directement liée au temps passé à brosser. Or beaucoup de nos patients ne peuvent pas être accusés de ne pas brosser; le seul problème est qu’il ne brossent pas assez longtemps. Le chronomètre va faire office de juge des familles.
  • Un contrôle de pression et d’intensité : nous savons également que beaucoup de patients brossent leurs dents trop vigoureusement, se créant au passage des récessions gingivales et des mylolyses. Là encore, le contrôle électronique va permettre de standardiser un brossage quotidien atraumatique.

En plus de cela, le design, la prise en main agréable, le système de nettoyage des têtes devraient permettre de renouer des liens forts et durables entre la machine et l’utilisateur.

71xoeCowkCL._SL1500_
La gamme Philips Sonicare (ici le modèle Platinium) est particulièrement élégante, performante et agréable à utiliser.

CONSEILS COMPLÉMENTAIRES

  • Les poils de la brosse doivent être verticaux pour être efficaces. Lorsqu’ils deviennent courbes, il est temps de changer de brosse (en général tous les 3 mois.)
  • La brosse à dent est un réservoir de bactéries : il est conseillé de la décontaminer de temps en temps (vinaigre blanc + bicarbonate de soude) et de la remplacer dès lors que l’on a été malade (grippe, gastroentérite…).
  • Le brossage du soir est le plus important de tous suivi de celui du midi et enfin par celui du matin : les dents restent propres et protégées plus longtemps.
  • Une toute petite quantité de dentifrice suffit et il est inutile de mouiller sa brosse avant de brosser ses dents.
  • A la fin du brossage, cracher mais ne pas rincer.

CONCLUSION

Les patients nous questionnent très souvent pour connaitre les méthodes et les produits les plus adaptés pour leur hygiène bucco-dentaire. En tant que spécialistes professionnels, nous leur devons des informations fiables, précises et adaptées à leurs besoins.
Les quelques minutes nécessaires à ces indispensables explications se traduiront rapidement par une amélioration de leur santé bucco-dentaire et en un renforcement de la relation thérapeutique.


Pour plus d’infos :

N.B : The Dentalist certifie n’avoir aucun lien d’intérêt avec les marques et les produits cités. Ce sont tout simplement ceux qu’il utilise pour lui-même ou qu’il recommande à ses patients.

(Visited 952 times, 1 visits today)

4 commentaires sur “Quelle Brosse à Dents Choisir?”

  1. Med limam

    Bonsoir Dentalist, je vous remercie pour cette page, j’ai une petite remarque, vous avez dit que à la fin de brossage on crache sans rincer la bouche, je pense que cette conduite est déconseillée car la pâte dentifrice renferme beaucoup de substances toxiques voir cancérigène.

    Répondre
    • thedentalist

      Bonjour Limam,
      Pour vous répondre, je pense qu’il est très important de considérer les points suivants :
      – la composition des dentifrices varie d’une marque à l’autre. Il faut la connaitre avant de prescrire. Je vous renvois à l’article que nous avons publié sur les dentifrices en cliquant ici.
      – certaines composition contiennent des molécules bénéfiques pour les tissus dentaires (fluor, hydroxyapatite, xylitol…). Le rinçage abondant après le brossage les élimine et réduit leur effet.
      – des polémiques, entretenues par des théories complotistes douteuses, prétendent que certaines substances chimiques présentes dans les produits du quotidien entraineraient en vrac des perturbations endocriniennes, des toxicités, des cancers, voire la fin de l’Humanité toute entière. Qu’il nous soit permis d’en douter tant que des niveaux de preuve scientifique n’auront pas été atteint.

      Rappelez-vous ceci : « Tout est poison; rien n’est poison. C’est la dose qui est poison. » Autrement dit : si j’en ingurgite en très grande quantité, je peux faire une overdose de sel de table ou d’eau minérale (c’est prouvé). Cela ne veut pas dire pour autant que ces deux molécules sont toxiques.

      Bien à vous.

      Répondre
  2. Med limam

    Bonjour Dentalist, j’ai fréquenté votre site depuis un ans,et j’y suis accro, alors votre article concernant les pâtes dentifrices, je l’ai lis le jour de son publication, il m’a beaucoup aider dans ma prescription. C’est juste pour connaître votre avis par rapport les polémiques qui incriminent certaines substances chimiques constituant nos pâtes dentifrice, mais dans notre cas la dose ingérée qui compte.

    Répondre
    • thedentalist

      Chère Limam,
      Merci pour votre commentaire et pour l’intérêt que vous portez au site.
      J’espère que les réponses que nous vous apportons correspondent aux questions que vous posez.
      A très bientôt.

      Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>