Les Grandes Armatures Zircone

wp

Dans les deux précédents articles, nous avons vu les avantages que l’on pouvait tirer de la révolution céramique et nous avons détaillé les propriétés de la zircone. Mais peut-on vraiment tout faire avec ce matériau?

Par rapport aux autre céramiques dentaires, la zircone Y-TZP présente des avantages :

  • Très bonne résistance en flexion
  • Très bonne ténacité : résistance à la propagation des fissures liée à  sa propriété de renforcement de phase, en particulier sous l’effet des contraintes occlusales.

Malgré cela, l’utilisation de ce matériau peut faire craindre :

  • Des fractures de cosmétique (chipping)
  • Des fractures de l’armature zircone
  • Un faible recul sur le comportement de la zircone Y-TZP en milieu aqueux

 

armature implantaire zircone

La réalisation d’armatures en zircone de grande étendue nécessite de grandes précautions lors de sa mise en œuvre, au cabinet dentaire comme au laboratoire :

  • qualité des préparations dentaires et de l’empreinte
  • conception rigoureuse de l’armature en zircone par CAD/CAM : il s’agit là de concilier 3 impératifs :
  1. être homothétique à la future prothèse afin d’assurer le meilleur soutien possible à la céramique cosmétique,
  2. ménager des épaisseurs régulières et suffisantes à la résistance du cosmétique
  3. respecter les épaisseurs au niveau des connexions : ces épaisseurs doivent augmenter avec l’étendue du bridge.
  • Manipulation précautionneuse de l’armature au laboratoire après usinage.
  • Le polissage de l’armature est possible pour supprimer les défauts de surface mais doit être contrôlé.
  • Ne pas sabler l’armature dans l’espoir d’améliorer la liaison du cosmétique ; permettre un refroidissement lent du cosmétique après cuisson.
  • S’assurer de la passivité de l’armature, en particulier si la prothèse est implanto-portée,
  • Lors du vissage d’une prothèse implanto-portée : le couple de serrage recommandé pour le type de connectique implantaire utilisée doit être respecté. L’effet du serrage sur la zircone au niveau du col implantaire est relativement peu étudié mais il faut veiller à respecter des épaisseurs suffisante de matériau dans cette zone de fragilité.
  • Contrôle de l’occlusion : lors de la mise en place et suivi dans le temps.

 

17367426134c9caab216a6e

L’avancée de la technologie CAD/CAM et de l’utilisation des nouvelles céramiques est implacable malgré le manque de recul clinique. Le strict respect des procédures cliniques et de la laboratoire permet de minimiser les risques.

Il semble donc indispensable :

  • De travailler et dialoguer avec un laboratoire de qualité et qui maitrise la conception et la fabrication des armatures zircone
  • De suivre les évolutions et les recommandations d’utilisation des procédés
  • D’éviter les situations cliniques à risques occlusal (bruxisme, absence de guide antérieur, supraclusions…) en préférant la sécurité du procédé céramo-métallique.

Pensez-vous qu’il soit raisonnable de concevoir des armatures en zircone de grande étendue? Pensez-vous que le recul clinique soit plus important que la sélection du cas? Quelles précautions sont à prendre selon vous?

(Visited 397 times, 2 visits today)

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>