Les Cupules de Réduction en Prothèse Fixée

cupule 1

Vous aimez la clinique? Alors, plaçons-nous dans une situation clinique concrète du quotidien : vous venez de réaliser la préparation d’une prémolaire maxillaire en vue d’une couronne tout céramique. Tout au long de la procédure, vous avez demandé au patient de serrer les dents pour vérifier que l’espace inter-occlusal permette au prothésiste de placer les différentes épaisseurs de matériau.
Vous réalisez l’empreinte et vous envoyez le travail au laboratoire, qui, une fois la coulée réalisée, vous téléphone pour vous signaler que l’espace prothétique est insuffisant au niveau de la face occlusale.

cupule 5
Vue palatine de la préparation. La réduction occlusale est insuffisante.

Vous n’avez alors que deux solutions :

  • soit vous faites revenir le patient, reprenez la préparation et réalisez une nouvelle empreinte;
  • soit vous demandez au prothésiste de retoucher le die selon ses besoins et de réaliser la coiffe prothétique.

Cette deuxième option va vous éviter de perdre trop de temps. Mais comment reporter en bouche les retouches réalisées sur le plâtre?

cupule 2
Le prothésiste matérialise la zone à retoucher sur le die

 

cupule 1
Une fois le plâtre retouché, le prothésiste va fabriquer, sur le die, une cupule de réduction en métal.

 

cupule 6
Mise en place de la cupule dont l’ouverture permet de visualiser la zone à retoucher.

 

cupule 8
La préparation est retouchée grâce à la cupule.

 

cupule 7
La préparation est retouchée grâce à la cupule.

 

cupule 9
La coiffe est assemblée (vue vestibulaire). Notez le faible espace inter-arcade.

 

cupule 11
La coiffe est assemblée (vue occlusale).

CONCLUSION

Lors des préparations dentaires en prothèse conjointe, la visualisation en bouche de l’espace prothétique est parfois difficile. Nous avons déjà parlé de l’intérêt des guides de préparation mais il faut bien l’avouer, il est illusoire de les utiliser systématiquement.

Le concept des cupules de réduction permet d’augmenter l’espace prothétique après que l’empreinte ait été coulée au laboratoire. Ce gain d’espace permet :

  • de recréer la morphologie dentaire de manière adéquate
  • d’augmenter l’épaisseur de la restauration et donc sa résistance mécanique

Les cupules de réduction peuvent être fabriquées : soit en résine, soit en métal. Bien qu’il existe une différence de coût entre ces deux matériaux, les cupules en métal, bien que plus coûteuses à couler, sont bien plus précises et plus stables sur les préparations.

Les cupules de réduction sont efficaces lorsque les zones à retoucher ne concernent que le bord libre d’une dent antérieur, une pointe cuspidienne ou juste une face de la dent. La retouche ne doit pas s’approcher à moins d’1mm des limites de la préparation.


A lire également : 

(Visited 1 014 times, 1 visits today)

2 commentaires sur “Les Cupules de Réduction en Prothèse Fixée”

  1. gilkis

    Pas mal ,mais les cupules en résine Relate suffisent ,car la précision microscopique à ce niveau à peu d’influence sur la rétention surtout avec les ciments et colles actuelles .

    Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>