Le Stress Oxydatif #2

La première partie de cet article définit le stress oxydatif et les antioxydants.

stress ox 3

ANTIOXYDANTS ET PARODONTOLOGIE

De nombreuses études ont montré que le temps de cicatrisation tissulaire après chirurgie pouvait être significativement réduit par application topique d’antioxydants. On constate en effet une diminution des marqueurs de l’inflammation et une migration fibroblastique plus rapide.

L’utilisation d’antioxydants pourrait être particulièrement efficace chez le fumeur puisque la nicotine provoque une augmentation de la production des radicaux libres qui inhibent le nombre et le fonctionnement des fibroblastes.

Allen-Gipson, Zimmerman, Zhang, Castellanos, O’Malley, Alvarez-Ramirez, Wyatt. Smoke extract impairs adenosine wound healing : Implications of smoke-generated reactive oxygen species. American Journal of Respiratory Cell and Molecular Biology (2013).

L’infection microbienne est une autre situation où la production de radicaux libres augmente en raison de la libération de molécules telles que les cytokines, les prostaglandines et les protéases.

San Miguel, Opperman, Allen, Zielinski & Svoboda. Antioxydant compounds increased wound healing migration via Rac-GTP activation in nicotine-treated human gingival and PDL fibroblasts. Journal of Periodontology (2010)

En dentisterie, la molécule post-opératoire la plus largement utilisée est la chlorhexidine mais qui, même diluée, présente l’inconvénient de perturber la migration des cellules et leur survie à long terme.

listerine

L’utilisation de bains de bouches à bases d’huiles essentielles (menthol et thymol) est une alternative valable avec des effets anti-bactériens et anti-inflammatoires comparables.

Téléchargez la revue systématique de littérature à ce sujet : Van Leeuween, Slot & Van der Weijden. Essential oils compared to chlorhexidine with respect to plaque and parameters of gingival inflammation : A systematic review. Journal of Periodontology (2011).

Les produits développés par Periosciences, L.L.C, sont conditionnés soit pour un usage clinique ou à domicile par le patient et permettent de réduire la production radicaux libres responsables du stress oxydatif. Après chirurgie parodontale ou implantaire, ces molécules vont améliorer le taux de survie cellulaire et favoriser la migration des fibroblastes. Le site web de la marque fournit les posologies recommandées pour chaque type de chirurgie. Exemple : après chirurgie parodontale (y compris implantaire) : AO ProVantage Blast en application topique 5 fois par jour pendant une semaine puis 3 fois par jour pendant la deuxième semaine post-opératoire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

ANTIOXYDANTS ET DENTISTERIE RESTAURATRICE

Les thérapeutiques dentaires faisant intervenir des obturations métalliques, des brackets, des implants, des bridges ou d’autres restaurations prothétiques sont largement utilisées. Les alliages précieux libèrent du zinc et du cuivre, les alliages Ni-Cr libèrent du nickel et ces éléments peuvent avoir des effets hautement cytotoxiques sur les cultures de fibroblastes.

San Miguel, S. M., Opperman, L. A., Allen, E. P., Zielinski, J. E., & Svoboda, K. K. (2012). Antioxidant combinations protect oral fibroblasts against metal-induced toxicity. Archives of Oral Biology, 58(3), 299-310. 

 L’utilisation d’antioxydants en pré, per et post-opératoire va encore une fois permettre d’augmenter les taux de survie cellulaire, la synthèse protéique et de réduire la production de radicaux libres.

Exemple de prescription :

  • Brossage avec AO ProToothpaste deux à trois fois par jour.
  • Passage du fil dentaire.
  • Bain de bouche AO ProRinse deux fois par jour.
  • AO ProVantage en application topique sur la zone de l’intervention, trois fois par jour pendant quatre à huit jours.

Ce traitement va permettre d’optimiser la bonne santé du parodonte et limiter l’inflammation parodontale consécutive à l’intervention. Les huiles essentielles contenues dans le bain de bouche (menthol et thymol) ont un effet anti-bactérien et anti-inflammatoire et n’endommagent pas les tissus. Les antioxydants (phloretine et acide ferrique) ont des effets positifs sur les mécanismes de régulation de la migration et la prolifération des fibroblastes pendant la période de cicatrisation parodontale.

Ce traitement permet une cicatrisation plus rapide et semble moins agressif, et tout aussi efficace, que des bains de bouche à la chlorexidine.

Le site dentalantioxidants.com est la référence pour approfondir ses connaissances sur ce sujet.

(Visited 104 times, 1 visits today)

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>