Comment Réussir une Spix à Tous les Coups?

corrida 1

Disons le franchement, l’anesthésie loco-régionale à l’épine de Spix fait peur. Pourtant, elle est incroyablement efficace surtout pour qui doit travailler sur tout un quadrant mandibulaire.

RAPPELS SUR LA TECHNIQUE

La molécule à utiliser est l’articaïne ou la lidocaïne adrénalinée 1 :100000

ET QUAND CA NE MARCHE PAS ?

Vous devez préparer 36 et 37 pour des inlays-onlays. Vous réalisez une anesthésie à l’épine de Spix  et après 10 minutes passées à réaliser les iso-moulages des dents, vous commencez à préparer les dents et le patient ressent une douleur.

Selon les études, le taux d’échec de cette technique anesthésique varie de 5 à 30%, ce qui est loin d’être négligeable. Que faire dans ce cas là ?

  • Attendre quelques minutes de plus : l’anesthésie de la lèvre apparaît généralement après 4 à 6 minutes. L’anesthésie pulpaire quant à elle apparaît environ 10 à 15 minutes. Il est souvent prudent d’attendre quelques minutes de plus pour que l’anesthésie s’installe profondément.
  • Ré-injecter: si l’anesthésie labiale n’apparaît pas au bout de 10 minutes, il est probable que l’injection ne se soit pas faite au bon endroit. Une nouvelle injection doit donc être réalisée. Les deux erreurs les plus fréquentes sont de piquer trop médialement ou bien trop bas.
  • Faire un rappel vestibulaire : si l’anesthésie labiale est installée, une infiltration complémentaire (articaïne 4%) en vestibulaire des dents traitées est recommandée.
  • Utiliser un timer : au moment où vous injectez, l’assistante déclenche le timer. Il s’agit d’un moyen simple pour s’assurer que le délai d’apparition de l’anesthésie est bien respecté. Car quand on est pressé, 10 minutes se transforment facilement en 4-5 minutes.
    timer dentaire
    Le timer permet également de ralentir la vitesse d’injection ce qui améliore le confort du patient et l’efficacité de l’anesthésie. Comptez 1 minute pour injecter une carpule de 2 ml.
  • Si toutes ces méthodes échouent, les injections intra-osseuses ou intra-ligamentaires sont indiquées et donnent de bons résultats.

Et à tous ceux que l’anesthésiologie intéresse, je recommande la lecture de l’excellent blog de Thierry Collier dans les IDweblogs de l’Information Dentaire.

(Visited 3 450 times, 1 visits today)

2 commentaires sur “Comment Réussir une Spix à Tous les Coups?”

  1. Hodina

    Bonjour the dentalist,
    Article intéressant.
    De mon côté, je réalise plus souvent des gow Gates.
    Un article sur cette technique pourrait en intéresser plus d un.
    Je la trouve plus rapide et plus facile a réaliser.

    Répondre
    • thedentalist

      Bonjour Hodina. Je n’ai pas d’expérience de la technique de Gow Gates bien qu’elle présente un taux de succès plus important que la technique conventionnelle. Il s’agit d’injecter au niveau de la tête du condyle, juste sous l’insertion du ptérygoïdien latéral. Pour ceux que ça intéresse, j’ai trouvé un article descriptif : http://www.dhed.net/Gow_Gates_Nerve_Block.pdf
      J’ai plusieurs fois utilisé la technique d’Akinosi dans les cas de trismus avec de bons résultats.
      Je pense toutefois que ces techniques alternatives sont délicates et méritent un minimum de prudence : dans la partie craniale du V-3 le risque de complications par lésion de structures anatomiques adjacentes est majoré. Mais ce sont de bonnes techniques pour qui les maîtrise.

      Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>