Comment être Sérieux sans se Prendre au Sérieux?

2048x1536-fit_michel-cymes-magazine-sante-france-5-2013
Cliquez sur l’image pour voir Michel Cymes dans le court métrage « Diagnostic »

Après avoir vu cet excellent court-métrage , on comprend que la consultation d’un médecin est un moment solennel, pour ne pas dire austère, parfois. Pourtant, nous savons que la qualité de la relation humaine entre le praticien et son patient joue un rôle extrêmement positif pour la qualité de l’exercice médical. Les patients d’ailleurs, lorsqu’ils discutent entre eux de leurs praticiens, se demandent avant tout, si il/elle est « sympa ». La spontanéité de cette question est assez intéressante à analyser car elle passe avant la question de la pure compétence technique et surtout elle cherche à évincer les praticiens qui auraient tendance à se prendre un peu trop au sérieux…

DE L’HUMOUR…

En 2003, l’humoriste Michael Youn participait à l’émission de TV « Vis ma Vie » durant laquelle il avait accepté, pour vaincre sa peur panique des dentistes, d’assister pendant deux jours aux consultations et aux soins avec le Dr Stéphane Simon. En échange, – et c’est le principe de l’émission – Stéphane Simon devait accompagner Michael Youn en tournée pour son spectacle comique et en assurer lui même la première partie. Exercices difficiles pour l’un comme pour l’autre.

Plus récemment, le Dr Olivier Guedj a écrit et monté son propre spectacle comique en solo qu’il joue tous les soirs après ses consultations et le Dr Michel Cymes est devenu l’animateur télé préféré des français, en grande partie grâce à son humour et à son sens de la dérision.

guedj1
Clouez sur l’image pour voir Olivier Guedj dans son spectacle

Tout cela semble indiquer qu’humour et médecine font plutôt bon ménage. D’ailleurs, le mot humour provient de  « humeur »  venant lui même du latin « humor » qui désignait les fluides corporels (sang, bile…) pensés comme influençants le comportement. Tiens donc!

Mais les formes d’humour sont très variables d’un pays, d’une culture, d’un groupe social à l’autre et il est impossible de déterminer une forme d’humour qui pourrait convenir à toutes les situations et à toutes les personnalités auxquelles nous devons faire face au quotidien. Il est indispensable de savoir jauger et s’adapter, et surtout s’abstenir quand il le faut.

 …ET DE LA DÉCONTRACTION…

L’humour et la décontraction sont plus faciles à pratiquer lorsqu’on entretient une certaine proximité avec ses interlocuteurs. Il est en effet assez difficile de plaisanter avec des supérieurs hiérarchiques ou des représentants de l’autorité.

Alors, certains praticiens n’hésitent pas à appeler les patients qu’ils connaissent bien par leur prénom, voire les tutoyer. Cette attitude a ses adeptes et ses détracteurs. Pour les uns c’est un manquement à la politesse et un signe de familiarité déplacé… Pour les autres qui savent le pratiquer avec décontraction et bienveillance, c’est un moyen de créer du lien et de l’attachement réciproque. Pas question de tutoyer Mme Michu, 95 printemps, et de l’appeler par son petit prénom dès la première rencontre! Mais au fil des consultations et lorsque la confiance est établie, c’est tout à fait envisageable.

Pour cela, gardons quelques règles à l’esprit :

  • Le tutoiement n’est pas une marque d’irrespect car on peut très bien vouvoyer et mépriser en même temps.
  • La meilleure des sécurités reste de demander l’autorisation : « Mme Lederche… cela vous embête si je vous appelle Marie-Thérèse? »; « Cela vous embête si on se tutoie ? »
petite-boutique-horreurs-86-01-g
L’acteur et humoriste Steve Martin dans « La Petite Boutique des Horreurs »

…MAIS DE LA PRUDENCE MALGRÉ TOUT

L’humour est une arme à double tranchant qui peut dédramatiser une situation tendue, mettre à l’aise un interlocuteur stressé, faire prendre du recul mais peut également se retourner contre soi si on en use ou en abuse. Alors souvenez-vous de ces quelques conseils :

  • Mieux vaut rire d’abord de soi : l’auto-dérision est une des formes d’humour les plus subtiles
  • Montrer clairement, à un moment ou à un autre, que vous plaisantez. L’humour « pince-sans-rire » a ses adeptes mais peut laisser planer le doute chez beaucoup d’autres.
  • Ne plaisantez JAMAIS avec un paranoïaque.
  • Ne ridiculisez pas les personnes de/avec qui vous plaisantez. Ne vous moquez pas de leurs attributs ou caractéristiques physiques.
  • Ne blaguez pas sans cesse et/ou ne faites pas toujours les mêmes blagues.
  • Restez toujours courtois et révérencieux. Si votre humour est mal perçu : excusez-vous.

CONCLUSION

Si vous voulez faire preuve d’humour et de décontraction, il faut surtout garder à l’esprit que tout est une histoire de dosage : savoir être sympathique sans être familier, drôle sans être grossier, amusant sans passer pour un pitre… Tout cela est un art; un art de vivre même. L’humour est une pièce maitresse de la personnalité au sens large et de l’attitude que l’on a au travail comme ailleurs. L’humour de soi, l’humour par l’absurde, les jeux de mots, intelligemment pratiqués, analysent les situations du quotidien, les comportements, les failles et les faiblesses des uns et des autres, les associent et les transforment avec vitesse et finesse.

« C’est la propreté morale et quotidienne de l’esprit. Je me fais une haute idée morale et littéraire de l’humour (…). L’humour, c’est en somme la raison. L’homme régularisé. Aucune définition ne m’a suffi. D’ailleurs, il y a de tout dans l’humour. »
RenardJournal,1910 .

L’humour se définit avant tout comme une forme d’esprit et c’est peut être cela que nos patients attendent de nous avant tout.


Bonus : Les Bonnes Blagues du Dentalist : 

Quel est le comble du dentiste?
Ramener sa fraise dans une soirée et plomber l’ambiance.

Quel est le comble du dentiste?
Rentrer chez lui et trouver sa femme avec un mâle dedans.

 

(Visited 243 times, 1 visits today)

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>