L’Amour au Cabinet Dentaire

love modif (1)

Les relations amoureuses au travail existent dans beaucoup de domaines professionnels car c’est en effet au boulot que nous passons la grande majorité de notre temps. Et inutile de le nier, cela arrive tout autant dans les cabinets dentaires. Des questions émergent alors :  Les rapports amoureux qui s’immiscent dans les rapports professionnels sont-ils les bienvenus? Est-il judicieux de travailler avec son conjoint? Peut-on concilier relation thérapeutique et relation sexuelle? Quelles peuvent en être les conséquences, les risques…?

Les relations amoureuses de l’être humain, même si elles sont biologiquement assez simples à comprendre, sont rendues complexes par le psychisme propre aux individus et par la socio-culture au sein de laquelle elles se développent. En conséquence, les tendances sexuelles des uns peuvent très rapidement devenir le harcèlement sexuel des autres…

DONNÉES SOCIOLOGIQUES

love modif (2)

D’après une étude de 2011, pour 50% des français, l’environnement professionnel est propice au flirt et à la rencontre amoureuse et un français sur trois a déjà eu une relation (amoureuse, sentimentale, sexuelle) avec une personne rencontrée dans le cadre de son activité professionnelle.

Mais pour 67% des français, il n’y a pas de place pour l’amour et le sentiment amoureux dans l’entreprise. Ce qui témoigne soit d’une certaine forme d’interdit soit de l’idée que les relations amoureuses peuvent perturber le bon fonctionnement de l’entreprise.

La pérennité de la relation dans l’entreprise est plus rare (36%) car pour 63% la relation aura été un épiphénomène, ce qui laisse à penser que l’entreprise est plutôt le terrain de relations courtes et furtives, voir d’« épisodes sexuels sporadiques » que de l’affirmation d’un réel sentiment amoureux.

 

PRATICIEN + PRATICIEN

love modif (3)

Une grande proportion de couples se forme sur les bancs de la fac dentaire. Rien de surprenant car c’est la même chose dans d’autres cursus. Mais en tant que profession libérale, les couples de chirurgiens-dentistes se posent, tôt ou tard, la question de l’accouplement professionnel… pour le meilleur et pour le pire!

Les avantages sont nombreux :

  • meilleure communication
  • plus grande confiance
  • intérêts financiers communs

Mais des inconvénients sont aussi une réalité :

  • invasion de la vie professionnelle dans la vie privée et vice versa
  • promiscuité permanente
  • déstabilisation de l’environnement professionnel en cas de difficultés matrimoniales

Selon une étude réalisée aux USA, 70% des praticiens travaillent avec leur conjoint, 12% ont arrêté de travailler avec leur conjoint, 15% n’ont jamais travaillé avec leur conjoint et 3% sont célibataires.

PRATICIEN + ASSISTANTE(S)

love modif (4)

Il est courant d’entendre les praticiens (hommes) dire qu’ils passent plus de temps en compagnie de leur(s) assistante(s) qu’avec leur propre épouse. Bien que la profession se féminise, une majorité de praticiens sont des hommes et une encore plus grande majorité d’assistantes dentaires sont des femmes. La proximité physique et le prestige du statut du docteur peuvent parfois amener une assistante à éprouver des sentiments pour le praticien. De même, le praticien peut faire des avances à son assistante. Mais tout ce petit monde qui batifole se doit de rester extrêmement prudent car si la relation professionnelle et/ou amoureuse venait à se dégrader :

  1. le praticien reste l’employeur et il ne faut pas tout mélanger,
  2. le risque de s’exposer à des accusations de harcèlement sexuel est aujourd’hui une réalité.

PRATICIEN + PATIENT(E)

La relation thérapeutique entre le soignant et le malade est une relation asymétrique et qui touche par définition l’intimité du patient. De là peuvent naitre les phénomènes psycho-émotionnels de transfert et de contre-transfert bien connus en psychanalyse. Certain(e)s patient(e)s peuvent, par le mécanisme du transfert, ressentir du désir pour leur praticien mais certains praticiens profitent de leur position dominante pour séduire leurs patientes.

love modif (5)

Selon une étude réalisée aux U.S.A, un dentiste sur cinq a déjà eu une aventure avec un patient. Les 80% restants n’engagent pas de relation amoureuse avec leurs patients. En France, une enquête récente, réalisée de manière anonyme auprès de médecins montre que 29% des praticiens estiment qu’une relation amoureuse avec un(e) patient(e) est envisageable; alors qu’un rapport du Conseil National de l’Ordre des Médecins (2000) parle pour la première fois de ce tabou et met en garde des éventuelles sanctions.  L’article du Dr P. Bensussan « Pratique Médicale et Sexualité : Ethique et Déontologie » s’interroge sur la pratique médicale, la fluctuation des « valeurs morales » de la société mais invite lui aussi à la plus grande prudence.
Le fameux « No Zob in Job » serait donc une règle de conduite relativement simple pour s’éviter des problèmes potentiellement complexes.

CONCLUSION

« Le fantasme triomphe de la puissance qui interdit. »

–   Michael Balint

Certaines personnes sont en couple et d’autres pas, certaines sont fidèles et d’autres non, certaines personnes rêvent de sexe et d’autres de romance…
En cas de pulsion réciproque au sein du cabinet dentaire, il faudra bien garder la tête froide car dès lors que l’on aborde la problématique des relations sexuelles, la morale ne peut s’empêcher de s’immiscer dans le débat. Or, la morale, très relative selon le lieu et l’époque, n’a que très peu de valeur si on la compare à l’éthique et à la pensée complexe. L’éthique médicale impose au médecin de ne pas abuser physiquement de ses patients mais ne peut pas non plus en faire un saint.

A lui  de se poser les bonnes questions et faire preuve d’observation, d’anticipation et de bienveillance car le flirt, les amourettes et les « coups d’un soir » peuvent prendre des proportions incontrôlées et regrettables, ce que tout le monde souhaite éviter dans un environnement par définition professionnel et de surcroit médical.

Quoi qu’il arrive, mieux vaut rester professionnel – ou tout du moins discret – pour éviter un Scandale.


A lire également :
Sexe et Société
Totem et Tabou
L’Ethique c’est Chic
L’Intelligence Emotionnelle
Ce que Désirent les Patients

(Visited 1 188 times, 1 visits today)

Un commentaire sur “L’Amour au Cabinet Dentaire”

  1. lamine

    la thematiq sur lamour au cabinet dentaire minterpelle au plu hau niveau,je croi que cela depend de la probité moral;la non maitrise d soi et egalmen le non respect du code d la deontologi medical du praticien.
    NB attention aussi aux personnes qui ont une attitude et uncharisme ki cré d limpulsion amoureuse.
    c lui ki sait c ki est juste faira c ki est juste daprè les doctrine philosophik

    Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>