La Femme Enceinte au Cabinet Dentaire

14012

La grossesse est une situation médicale à risque et il est important pour la femme enceinte de prendre un certain nombre de précautions au regard de sa santé et de celle de son enfant. Nombreuses sont les femmes qui viennent nous consulter en ayant une intuition, parfois floue, des liens qui existent entre santé buccale et grossesse. C’est donc une occasion privilégiée pour attirer l’attention sur leur santé bucco-dentaire, leur santé générale et la santé de leur futur enfant.

Rappelons que le deuxième trimestre de la grossesse est le meilleur moment pour réaliser les soins dentaires s’ils sont nécessaires. Les soins lors du premier et du dernier trimestre doivent être réservés à des situations d’urgence. Quelque soit le stade de la grossesse, les techniques d’anesthésie et les prescriptions sont possibles mais doivent être adaptées avec la plus grande prudence.

INFLUENCE DE LA MALADIE PARODONTALE

La recherche et la littérature montrent que les maladies parodontales constituent un facteur de risque reconnu de complication au terme de la grossesse.

Les symptômes et les signes cliniques associés aux maladies parodontales doivent être repérés chez la patiente enceinte :

  • inflammation des gencives (douleur, rougeur, gonflement)
  • saignements des gencives (provoqués ou spontanés)
  • mauvaise haleine
  • mobilités dentaires

Ces éléments diagnostiques ne doivent pas être négligés car de nombreuses études indiquent que les femmes souffrant de maladies parodontales ont un plus grand risque d’accouchement prématuré que les femmes ayant une bonne santé gingivale.

Les nouveaux-nés pesant moins de 2,5 kg à la naissance sont eux-mêmes plus à risque de développer des problèmes de santé à long-terme tels que des retards de développement des fonctions motrices, des problèmes respiratoires, oculaires, auditifs, digestifs, des difficultés sociales ou d’apprentissage. Les mêmes corrélations ont été établies pour les enfants nés au moins 3 semaines avant le terme.

bebe-tetine-vampire

Les recommandations médicales et dentaires insistent pour rappeler que le maintien de la santé parodontale est un élément important pour le bon déroulement de la grossesse. Le rapport bénéfice-risque doit orienter la thérapeutique vers les méthodes non chirurgicales qui permettent une réduction de l’inflammation parodontale :

  1. Les moyens diagnostiques radiologiques habituels ne doivent pas être systématiquement utilisés (bilan rétro-alvéolaire) en raison du risque que leur mise en oeuvre peut faire planer sur les premiers mois de l’embryogenèse. Si la situation clinique le nécessite, une radio panoramique numérique peut être réalisée en respectant les précautions et les protections nécessaires.
  2. L’enseignement personnalisé des techniques d’hygiène quotidienne est un préalable indispensable, simple et efficace, surtout si le stade d’évolution de la grossesse contre-indique la réalisation de soins plus invasifs (1er et 3eme trimestres).
  3. Le débridement parodontal par surfaçages-curetages associé à des soins quotidiens permet une réduction nette et rapide de l’inflammation parodontale.

LA CONTAMINATION MERE-ENFANT

A la naissance, la cavité buccale du nouveau-né est stérile. Ce sont les échanges salivaires entre la mère et son enfant qui vont rapidement permettre la colonisation bactérienne de la cavité buccale de l’enfant. Les études montrent que l’on retrouve les mêmes espèces bactériennes chez le jeune enfant que chez la mère. Si la mère présente des signes de maladie carieuse, on peut suspecter une flore buccale enrichie en espèces cariogènes (Streptococcus mutans et Lactobacillus), ce qui fait planer un fort risque carieux sur l’enfant aussi bien en denture lactéale que définitive.

Patiente de 26 ans enceinte de 3 mois et qui présente un risque carieux très élevé. Si rien n’est fait, le risque carieux de son futur enfant le sera tout autant.

Il sera donc important de :

  • informer et inciter la mère à rééquilibrer son écosystème buccal
  • supprimer les lésions carieuses
  • fournir des conseils préventifs pour la mère mais aussi pour l’enfant : hygiène, conseils alimentaires…

CONCLUSION

De manière générale, à toute femme en âge de procréer qui vient nous consulter, il faut se poser la question de la grossesse pour les raisons de sureté des soins que nous connaissons. Une femme enceinte est particulièrement à l’écoute des conseils d’un professionnel de santé. Même si ces conseils paraissent simples et évidents, nous devons les délivrer car ils auront un impact très fort. Ne pensons pas que tout le monde sait ce que nous savons car cela peut changer la vie de la future maman et de l’enfant à naitre.

(Visited 452 times, 1 visits today)

Un commentaire sur “La Femme Enceinte au Cabinet Dentaire”

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>