La Cause des Péri-implantites

Depuis 30 ans, le nombre d’implants dentaires posés chaque année dans le monde augmente et on ne peut que s’en féliciter puisque c’est la solution la plus fiable et la plus efficace pour le remplacement des dents absentes. Malheureusement, le revers de cette médaille est l’augmentation parallèle des pathologies péri-implantaires.

Peri-implantite « de terrain »
Pathologie peri-implantaire liée au ciment de scellement

 

Les pathologies peri-implantaires sont de deux types :

  1. La mucosite péri-implantaire
  2. La péri-implantite

Les deux pathologies sont deux stades différents du même problème : la relative fragilité des tissus mous péri-implantaires. Pour bien comprendre le problème, nous allons comparer la structure du parodonte et la structure des tissus mous péri-implantaire.

Autour d’une dent naturelle, on parle d’attache parodontale car c’est l’ensemble constitué par l’os, le desmodonte et le cément qui ancre la dent dans l’alvéole. Les fibres de Sharpey s’orientent de façon perpendiculaire à la surface radiculaire.

Les fibres conjonctives du parodonte se fixent perpendiculairement à la surface cémentaire

Autour d’un implant, il n’y a pas de desmodonte et le contact est direct entre l’os et l’implant. Au niveau supra-crestal, les fibres conjonctives s’orientent de manière parallèle à l’axe de l’implant.

Les fibres conjonctives péri-implantaires s’orientent parallèlement à l’axe de l’implant

A votre avis, laquelle des deux structures est la plus résistante face aux agressions?

Les agressions que peuvent subir les tissus péri-implantaires se combinent souvent :

  • Les bactéries de la plaque dentaire
  • Les excès de ciment de scellement
  • Un éventuel dévissage
  • Un déficit du terrain génético-physiologique (état de santé général)

La pathologie parodontale et  la pathologie péri-implantaire évoluent de manière similaire :

  • La mucosite est l’équivalent péri-implantaire de la gingivite. Elles ne concernent que les tissus mous. Elles sont réversibles si le facteur causal est éliminé.
  • La péri-implantite est l’équivalent péri-implantaire de la parodontite. Elles traduisent une atteinte osseuse. Elles sont irréversibles et nécessitent une intervention chirurgicale. Cependant, l’absence de barrière conjonctive efficace autour des implants entraine une évolution plus rapide du processus de destruction osseuse comparativement aux dents naturelles.
(Visited 1 359 times, 3 visits today)

4 commentaires sur “La Cause des Péri-implantites”

  1. Faivre_rampant

    quels traitements faite vous en cas de mucosite ?
    Ultrason ?
    CK6 spécial implant ?

    Répondre
    • thedentalist

      Il d’abord s’assurer que l’étiologie du problème est d’origine bactérienne et pas due à un excès de ciment de scellement.
      La mucosite peri-implantaire se traite alors comme une gingivite : renforcement de la technique d’hygiène orale (technique de brossage, brossettes interdentaires, fil dentaire, adjonction de bains de bouche antiseptiques) et éventuellement un détartrage « doux ». Il faut être prudent et ne pas endommager la surface implantaire.

      En cas de péri-implantite, un lambeau de pleine épaisseur doit permettre d’accéder à la lésion osseuse pour la débrider, la décontaminer, éventuellement la combler. Là encore, il faut veiller à ne pas endommager la surface implantaire. Un nettoyage « doux » est encore une fois recommandé : décontamination de la surface implantaire avec des compresses imbibées de Betadine ou de Dakin, insert US en plastique, aeropolissage.

      Répondre
  2. Moreau

    Merci pour ces précisions, comment doit – on gérer la maintenance parodontale des porteurs d’implants , a quelle fréquence , et de quelle manière?

    Répondre
    • thedentalist

      Bonjour Moreau,
      La surveillance et la maintenance implantaire est très importante à considérer pour la longévité des traitements. Elle doit systématique et méthodique : Contrôle radiographique standardisé annuel après la mise en charge prothétique pour déterminer et suivre le niveau os péri-implantaire.
      Chez certains patients présentant des facteurs de risque parodontaux (antécédents de maladie parodontale agressive, diabète, tabagisme etc.) la surveillance devra être rapprochée.
      La rubrique des commentaires se prêtant mal à la description de toutes les techniques de maintenance, sachez qu’un séminaire de deux jours consacré à tous les aspects de la prothèse implantaire est organisé périodiquement et dont les dates sont disponibles dans la rubrique formation du site.
      Bien à vous.

      Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>