Indispensables Aides Optiques

Male surgeon with binocular glasses

La dentisterie est une discipline micro-chirurgicale qui demande évidemment des doigts agiles mais aussi de très bons yeux car on ne traite bien que ce que l’on peut voir. De plus, la dimension de notre zone de travail est d’environ un centimètre carré pour une marge d’intervention de l’ordre du millimètre voire du dixième de millimètre.

Au Royaume-Uni, lorsqu’ils arrivent en dernière année d’étude, les étudiants en chirurgie-dentaire se voient offrir une paire de loupes binoculaires. L’objectif étant de leur donner, dès le début de leur exercice, l’excellente habitude de porter des loupes. Il a en effet été prouvé qu’elles améliorent toujours le diagnostic et l’exécution des soins.
Malgré cela, beaucoup de praticiens s’interrogent encore : Faut-il acheter des aides optiques? Lesquelles? Y a-t-il des inconvénients ou des risques pour la vision?

Pour en avoir le coeur net, nous vous invitons à lire la thèse du Dr I. Senoussi sur l’Intérêt des Aides Optiques en Chirurgie Dentaire.

Bien qu’il existe de nombreuses marques et de nombreux modèles de loupes, nous livrons ici les 5 raisons qui nous ont amené à choisir depuis plusieurs années les loupes galiléennes x2,8 de la marque Orascoptic :

1- BON POUR LES YEUX, BON POUR LE DOS

La question que posent souvent les praticiens est « est-ce que ça n’abime pas les yeux à la longue ? » Non seulement les loupes n’endommagent pas les yeux mais on peut même affirmer qu’elles les reposent car ils n’ont plus d’efforts à faire pour accommoder de manière excessive lorsque vous observez des détails. De plus, la position de travail du praticien est meilleure (plus besoin de se pencher pour mieux voir) et là, c’est votre dos qui, à la longue, vous dira merci.

2- LÉGERETÉ ET CONFORT

De nombreuses marques proposent des équipements du type casque, lourds et encombrants. Chez Orascoptic, les montures sont légères, les loupes sont transfixées dans les verres, le tout est totalement lavable sous l’eau.

P10101481

3- PROFONDEUR DE CHAMP

Les lentilles des loupes x2,8 (et désormais x3) sont particulièrement adaptées à notre exercice car elles fournissent une profondeur de champ qui s’étend de l’incisive centrale à la dernière molaire. Pas besoin de bouger la tête pour mettre au point sur une zone particulière.

4- LUMIÈRE CO-AXIALE

Le grossissement optique entraine une perte de luminosité de l’image. Il faut donc compenser cette perte par une source d’éclairage co-axial. Plus besoin de se soucier du scialytique : vous voyez tout et partout. Les nouveaux générateurs sont extrêmement compacts, portables et peu encombrants.

s-l1000

5- FABRICATION SUR MESURE

Un certain nombre de mesures (distance inter-pupillaire, correction le cas échéant, distance de travail… ) doivent être prises pour fabriquer des loupes parfaitement adaptées à votre  vue et votre façon de travailler. Après fabrication aux U.S.A, vous recevrez enfin vos montures à votre nom dans une boite également personnalisée et vous connaitrez le bonheur de l’aveugle qui retrouverait enfin la vue !

 

Grossisement lune

CONCLUSION

De tous les achats qu’il est possible de faire pour le cabinet, les aides optiques sont surement l’un des meilleurs. Que se soit pour le confort ou la qualité du travail, il y a toujours un avant et un après. Malgré le coût d’un tel équipement, le retour sur investissement est colossal. Si vos loupes sont performantes, solides, confortables et légères, il sera possible de les porter du matin au soir sans fatigue ni altération de la vision. Seul inconvénient : on devient vite accro et après y avoir goûté : impossible de revenir en arrière.

La marque Orascoptic est distribuée en France par la société C Dentaire.


N.B : The Dentalist certifie n’avoir aucun lien d’intérêt avec la société Orascoptic ou la société C Dentaire. La description du matériel évoqué dans cet article est le résultat d’une utilisation et d’une satisfaction quotidienne. D’autres marques et d’autres distributeurs réputés pour la qualité de leurs optiques sont présents sur le marché. Le praticien intéressé par ce type d’équipement est invité à étudier les offres concurrentes avant de faire son choix.

(Visited 714 times, 2 visits today)

16 commentaires sur “Indispensables Aides Optiques”

  1. Dr Dede

    Il est vrai aussi que tout praticien qui commence a travailler avec des loupes il y a une petite courbe d’apprentissage au debut on arrive pas bien a se repérer ou a savoir dans quel sens aller enfin bon une fois habituer c’est tellement exceptionnelle ce qu’on peut faire perso j’ai des Zeiss 3.5x sur monture lunette avec lumière zeiss et j’en suis très content :)

    Répondre
    • thedentalist

      Je n’ai pas souvenir d’avoir eu des difficultés d’adaptation avec des 2,8x mais on peut penser effectivement qu’un grossissement plus fort soit un peu plus (mais guère plus) difficile à gérer au début… Non, le vrai système d’aide optique qui demande une vraie courbe d’apprentissage : c’est le microscope opératoire.. mais là , c’est une autre dimension.
      Merci de ce retour d’expérience.

      Répondre
  2. Dr JAN

    Je suis diplômé depuis 3 ans (donc pas vieux !) et j’ai investi dans les orascoptic X-V1 il y a un an et demi : c’est la révolution !

    Je n’arrive plus à travailler sans (préparations, curetages, collages, etc) la seule chose que je ne fais pas avec ce sont les sutures et quelques chirurgies .

    C’est un gain énorme en confort visuel et posturo.

    Les deux bémols :
    1) Eclairage trop puissant et donc fatiguant à la longue, même dans le mode le plus faible
    2) Un peu lourdes (elles ont les batteries intégrées dans la monture) mais supportables

    Pendant qu’on est dans le confort j’en profite pour dire que je me suis équipé dès ma sortie de fac de bouchons d’oreille sur mesure (faits sur empreintes par mon audioprothésiste) : et ça c’est un bonheur !

    >Bonne continuation !

    Répondre
    • thedentalist

      Salut Dr JAN,
      et merci de nous faire partager ton expérience. Ton choix de t’équiper rapidement à la sortie de la fac est excellent!
      Tes impressions sur les Orascoptic X-V1 sont partagés par plusieurs praticiens avec qui j’ai pu discuter. Le gros avantages du dispositif est qu’il est sans fil…mais le poids des batteries dans les branches des montures se fait sentir…
      Pour ce qui est de l’éclairage, je dispose du bon vieux générateur Zeon (le bien gros et bien lourd) mais qui dispose d’un sélecteur d’intensité de l’éclairage. Je pense que l’Endavour (générateur portatif) dispose lui aussi d’un sélecteur.
      Merci également pour le conseil des bouchons d’oreilles. Un de mes amis a fait la même chose est en est ravi. Personnellement, je n’en ressent pas le besoin impérieux… As-tu une audition particulièrement sensible?
      Merci encore de ton commentaire.

      Répondre
      • Max360

        Comme Dr JAN, j’ai investi (c’est un bien grand mot, pour 140€) dans des protections auditives, et je dois dire que j’en suis grandement satisfait, et je le conseille à tous. J’ai pris un modèle sur mesure avec filtre des fréquences aiguës : je peux discuter sans problème avec le patient, tout en entendant pas, ou moins, les bruits fastidieux de la turbine, des ultrasons, du ventilateur du scialytique…
        Je n’ai jamais été gêné par mon audition, mais enlever les protections auditives en fin de journée permet de réaliser à quel point on est agressé par des bruits constants !
        De plus, j’ai lu dans certaines études que les personnes les moins gênées par le bruit sont celles qui souffrent des plus grandes pertes à long terme, alors je n’ai pas voulu prendre le risque…

        Répondre
        • thedentalist

          Chers amis,
          cette discussion est tout à fait passionnante et nous fait passer des yeux aux oreilles.
          Pouvez-vous nous préciser la marche à suivre pour faire réaliser les protections auditives dont vous nous parlez? Faut-il s’adresser exclusivement à un audio-prothésiste ou bien peut-on s’en procurer dans le commerce? Quelles sont les options?
          Merci pour vos réponses.

          Répondre
          • Max360

            Alors moi je me suis basé sur la lecture de la thèse de Bernard-Masse de 2011 :
            https://goo.gl/pXCzHa
            J’ai donc voulu initialement ce qu’il propose de mieux : des protections auditives à filtre électronique. Je me suis alors orienté vers les audioprothésistes près de chez moi, mais aucun d’eux ne connaissait la référence proposé dans la thèse (Motus Hawk de Surdifuse), et beaucoup m’ont fait comprendre qu’un système aussi élaboré était « too much » pour la pratique (même si beaucoup également n’avaient pas l’habitude de proposer des protections auditives à des chirurgiens-dentistes).
            J’ai fini par prendre un modèle simple avec une filtration des fréquences aiguës. Pour ce modèle, il y avait trois options, trois niveaux d’atténuation (il suffit de changer le filtre, même après réalisation des protections), je suis actuellement sur le milieu qui me convient (j’entends la discussion et la musique, et j’entends beaucoup moins les bruits des instruments).

            Au niveau du protocole, c’est très simple : l’audioprothésiste contrôle d’abord l’audition, puis quand tout est ok il fait une empreinte du conduit auditif et du pavillon de l’oreille (en fait il utilise un pistolet de light spécifique aux oreilles, c’est amusant). La paire de protections auditives est alors réalisée sur mesure. C’est un modèle qui ne dépasse pas du tragus, donc à moins d’être parfaitement de profil, c’est invisible. Et ça tient très bien, tout en étant pas inconfortable (pas de douleur en fin de journée, mais ça se sent quand même qu’on avait un truc dans l’oreille toute la journée).
            En termes de matériau, c’est du silicone transparent souple. La rétention est parfaite (à la limite quand je baille ça bouge un petit peu, mais il suffit de réappliquer au doigt).

            Au final c’est un outil très simple qui peut considérablement améliorer le confort de ceux qui travaillent en environnement bruyant !

  3. caire

    bonjour, j ‘utilise des loupe Keeler 2.5 depuis 20 ans sur un casque qui réparti mieux le poids.L ‘avantage est que l ‘on amène les loupes au plus près des yeux (contrairement à la photo illustrant votre article).J ‘observe que beaucoup de praticiens leaders( ‘Dietchi …)ont fait le même choix du casque.

    Répondre
    • thedentalist

      Tout à fait. Les loupes doivent rester stables, toujours à la même distance des globes oculaires, sans être déplacées par les mouvements de la tête. Le casque est une solution; un cordon élastique ajustable fixées au branches également.
      L’ergonomie est une science à bien considérer dans notre exercice. Le travail à 4 mains, avec des loupes permet de gagner en confort et en efficacité.
      Merci à tous de partager vos choix personnels et vos expériences. C’est tout l’intérêt de ces commentaires que vous prenez le temps d’écrire et qui enrichissent la compréhension du sujet. Tout le monde en profite et apprécie.
      D’ailleurs j’aimerais savoir pourquoi Dr Jian ne réalise pas ses sutures et d’autres chirurgies (lesquelles?) avec ses loupes sur le nez? Personnellement, je ne les retire que lors des séance de prothèse pour étudier et reconstruire l’esthétique du visage.
      Est ce que quelqu’un a une expérience à faire partager concernant des focales plus longues (5x ou plus) képlériennes?

      Répondre
      • Dr Dede

        Personellement j’ai le casque et les lunettes et j’ai préféré les lunettes car le casque est volumineux mais aussi car il ne permet pas vraiment de mettre des lunettes de protection essentielle pour éviter les projections dans notre profession. En tout cas avec le grossissement 3.5x je réalise toute ma chirurgie (DDS kyste Sinus lift) mais ce qui est vrai c’est que pour la pose d’implant c’est un grossissement un peu fort pour bien realiser son axe par rapport au dents voisine donc je vérifie mes axes sans (j’envisage de prendre un grossissement plus faible pour la pose d’implant)

        Répondre
  4. djex02

    Bonsoir,

    Je suis actuellement en 5ème année à la faculté de Marseille, et je prend toujours plaisir à lire les articles sur votre blog, parfois un peu concis à mon gout, mais c’est bien là le but d’un résumé!
    Bravo à l’auteur pour le partage de ses connaissances et de son experience.
    Ma question est la suivante, j’aimerais acquerir des aides visuelles, ou lunettes loupes, pour commencer à me familiariser avec et améliorer ma vision clinique pour tenter d’améliorer le geste ou mieux voir mes erreurs
    Seulement voilà, je ne trouve pas de juste milieu entre le premier prix chinois, que je ne souhaite pas experimenter, et des produits « professionnels » à plus de 1000euros la paire.
    Existe t’il un compromis? Ou connaissez vous des fournisseurs corrects dans la tranche de prix de la centaine d’euros (voir les 2 ou 3 centaines ^^) parce qu’étant étudiant, je ne puis me permettre de dépenser autant pour le moment!
    Cordialement
    A.R

    Répondre
    • thedentalist

      Bonjour A.R,
      Ta question est légitime mais il est assez difficile d’y répondre… j’espère que d’autres lecteurs du site pourront te fournir des pistes.
      Je te donne mon point de vue personnel : le plus important est de protéger ta vue et de ne pas te faire arnaquer. Il te faut pour cela un minimum de qualité de fabrication optique. Malheureusement, je doute que tu puisses trouver des fournisseurs de qualité pour les tranches de prix que tu évoques. Si tu décides de t’équiper de la sorte, il n’est pas garanti que tu puisses conserver cet équipement pendant de longues années… Aussi, il te faudra peut être considérer la stratégie suivante : retarder ton achat, mettre des sous de coté, quitte à patienter jusqu’à tes premiers mois d’exercice mais de t’offrir du matériel fiable, performant et surtout durable.
      Bon courage et merci beaucoup pour ton commentaire qui nous touche beaucoup.

      Répondre
    • Senoussi

      Bonjour
      Les premiers prix correspondent aux fabricants chinois entre 50 et 80€ avec éclairage, ensuite on arrive très vite à des équipements plus qualitatifs aux alentours du/des milliers d’euros.
      Peu de compromis mais je sais que certains opticiens peuvent te faire des téléloupes pour moins chers que les spécialistes du coefficient multiplicateur dentaire.
      Les téléloupes chinoises procure généralemet une vision agréable mais la conception et les materiaux sont bas de gamme.
      Je pense que pour te faire une idée et avant de passer à quelque chose de largement plus qualitatif et permettre de savoir ce que tu veut/ne veut pas, ce n’est pas forcement une mauvaise chose.

      Répondre
  5. Max360

    J’ai un dilemme concernant l’investissement dans les aides optiques. J’ai vu les commerciaux de Orascoptic, Zeiss et Heine, qui m’ont proposé du 2,8-2,5 pour respectivement 3400€/3050€/2400€ (avec réduction étudiante, ouf).
    Je constate à l’essai que les optiques sont graduellement meilleure avec l’augmentation du prix. Mais je ne saurais pas dire si les 1000€ de différence entre Orascoptic et Heine valent le coup. Peut-être que je serais complétement satisfait avec Heine !

    Une différence notable, c’est qu’Orascoptic est très personnalisé et sur mesure, en transfixé, et je suppose que c’est là l’argument principal de la différence de prix.

    Le transfixé est-il significativement meilleure que le flip-up ? Y a-t-il des lecteurs qui ont testé plusieurs aides optiques de ces marques ?

    Le pire, ce sont les loupes sur amazon qui me font de l’œil, parce que c’est quand même 3300€ d’économies…
    https://www.amazon.fr/Colorful-Dental-Binocular-3-5X420mm-Best/dp/B00LUBXKY6/ref=sr_1_4?ie=UTF8&qid=1474922186&sr=8-4&keywords=dental+loupe+3.5

    Répondre
    • AliBaba

      Bonjour Max360 alors, t’es tu laissé tenter par les loupes d’amazon ?? Quel a été ton choix ? Et ton expérience ?

      Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>