Honoraires et Expertise

La machinerie d’une énorme centrale électrique vient de tomber subitement en panne et l’ensemble de la production électrique est paralysée. Tous les ingénieurs et tous les techniciens de maintenance sont mobilisés pour réparer la panne mais personne ne trouve l’origine du problème.

Finalement, un expert-consultant est appelé en renfort. Il passe plusieurs minutes à observer et à examiner la machinerie. Puis, il se saisit d’un marteau et frappe précisément l’une des valves. D’un seul coup, la machinerie toute entière se remet en route.

marteau

Tout le monde est heureux et soulagé, sauf le directeur de l’usine lorsqu’il reçoit la note d’honoraire du consultant qui s’élève à 1000€. « Il n’a fait que donner un coup de marteau ! » se dit-il et demande alors une facture détaillée au consultant qui lui envoie ceci :

  • Coup de marteau sur valve : 10€
  • Savoir sur quelle valve taper : 990€

Voilà la différence qui existe entre la facturation à l’acte et la dentisterie globale. Pour le patient, une heure sur le fauteuil dentaire reste une heure, quel que soit l’acte réalisée. Mais le patient – et vous aussi – doit réaliser qu’il n’y a pas que votre temps opératoire qui compte lorsque vous pratiquez de la dentisterie complexe et sophistiquée,. Il y a aussi tout le temps et toutes les ressources que vous avez investi dans votre formation et qui vous permettent délivrer des soins de haut niveau. Le patient ne paie pas que pour une heure de fauteuil mais également pour votre expertise particulière.

Savoir où précisément donner un coup de marteau a une valeur. Vous devez donc être honorés pour les efforts que vous avez fourni pour acquérir ce savoir.

Pour vous former à la dentisterie globale : cliquez ici

(Visited 123 times, 1 visits today)

4 commentaires sur “Honoraires et Expertise”

  1. PIGEYRE

    Merci, merci et encore … merci ! en occluso, ce coup de marteau est parfois facturé bien cher mais comme par hasard, les patients se retrouvent sur leurs dents et pas malheureusement sur leurs prématurités. Vos articles font du bien au moral car ils pronent une dentisterie de qualité et le prix qui va avec. Donc merci, et continuez comme cela !

    Répondre
    • thedentalist

      Les traitements occlusaux sont effectivement le pendant logique de cette fable. Mais l’ensemble des thérapeutiques complexes que nous devons réaliser et pour lesquelles une formation continue, une expertise rigoureuse et un savoir spécifique sont nécessaires y trouvent également un écho. Ne le perdons pas de vue : nous faisons un métier difficile et les responsabilités sont grandes contrairement à ce que veulent penser tous ceux qui n’y connaissent rien.
      Eprouvez-vous des difficultés pour faire passer ce message explicatif?
      Merci beaucoup pour votre commentaire.

      Répondre
  2. Vincent

    Non aucune difficulté, ma consult occluso est à 50 € pour 45 à 60 minutes de diag, topo, eventuellement retouche de prematurité. Et rebelote, si équilibrage AMFP, reglage gouttière etc . Deux choses sont pénibles dans mon cas : l’absence de case dans la nomenclature : d’ou la question parfois : est ce que ca peut passer pour de l’odf ou de la paro … Et la seconde les gouttières faite au tarifs secu par des prat qui les jettent en bouche sans retouche … et il m’arrive de passer une heure à tenter d’équillibrer un peu tout cela et expliquer que non … on ne mange pas avec (vécu …).

    Répondre
    • thedentalist

      Si je comprends bien, vous estimez que les honoraires que percevez ne sont pas adaptés ni aux compétences, ni au temps nécessaires à ces traitements délicats et spécifiques. Je suis entièrement d’accord avec vous.
      Concernant l’absence de ces actes dans la nomenclature : on ne peut que le déplorer. La nouvelle nomenclature va-t-elle changer les choses? On peut en douter. Dans un pays où ce sont des administrateurs et des comptables qui ont la charge de définir comment doivent être soignés les malades, quelque chose ne tourne pas rond… Mon point de vue sur les assimilations est très circonspect : mieux vaut ne pas jouer avec le feu car en cas de contestation de la part de la caisse, ce sera toujours le praticien qui en paiera les conséquences même s’il a agi dans l’intérêt de son patient. Dura lex sed lex.
      Concernant votre deuxième point, je vous rejoins également sur le fait que les actes en eux mêmes sont aussi longs que les explications qui doivent les accompagner. Les explications que vous donnez ne sont jamais du temps perdu : les patients les réclament implicitement et les apprécient énormément lorsqu’elles sont délivrés avec patience et honnêteté. Après avoir expliqué les raisons bio-médicales de tel ou tel type de traitement, les avantages escomptés et les risques éventuels, rien ne nous empêche effectivement de clarifier les raisons économiques des honoraires HN… de manière rapide et toujours claire, sans jamais se perdre dans un discours misérabiliste. Le patient doit entendre que vous souhaitez sa guérison et deviner que vous gagnez votre pain quotidien de cette manière. S’il le conteste, c’est qu’il n’a pas assez confiance en son soignant et libre à lui de passer son chemin.
      Mille merci pour votre témoignage.

      Répondre

Réagissez à l'article

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>