L’iPad au Cabinet Dentaire

by Mario Imburgia


Le 27 janvier 2010 en Californie, Steve Jobs présentait un nouvel outil « révolutionnaire et magique » issu de son imagination : l’iPad. Une tablette numérique connectée à mi-chemin entre le smartphone et l’ordinateur portable. A l’époque, l’accueil était parfois sceptique et dubitatif car peu de gens en comprenaient l’intérêt. Pourtant, en 5 ans, les tablettes numériques ont littéralement envahi notre quotidien. Leur design et leur utilisation intuitive captivent dès le plus jeune âge et grâce au développement des applications que l’on peut télécharger et installer à sa guise, leurs possibilités d’utilisation sont pratiquement infinies.

La révolution numérique est en marche et a même déjà modifié de manière profonde et irréversible les comportements des patients qui viennent consulter au cabinet dentaire. Se comportant plus volontiers comme des consommateurs, ils attendent désormais plus que la délivrance de soins techniques conformes : ils exigent plus d’informations, plus d’explications, ils comparent, confrontent les avis, ils veulent comprendre leur(s) problème(s) et leurs traitements avant de faire leur choix.

A l’heure de la révolution numérique, le cabinet dentaire peut exploiter toute la puissance de l’iPad et de la communication digitale dans cinq domaines :

  1. Explication du diagnostic et des options thérapeutiques
  2. Simulation virtuelle du résultat du traitement
  3. Communication avec le laboratoire de prothèse
  4. Formation et information professionnelle
  5. Gestion « sans papier » du cabinet dentaire

Explication du diagnostic et des options de traitement

Pour que le patient accepte le plan de traitement qui lui est proposé, il faut qu’il en ait compris le principe et les modalités. Or, il est très difficile de vulgariser en quelques minutes de consultation des notions biologiques et techniques, parfois complexes, que le praticien a mis des années à acquérir et maitriser. De plus, le dialogue est souvent perturbé par le fait que le praticien et le patient ne possèdent pas de langage commun. Une communication rapide et efficace suppose que les deux interlocuteurs possèdent un langage commun.

Les images et notre interaction avec la tablette numérique permettent de donner forme à nos explications et de créer un langage commun dont le sujet est la santé buccale et la résolution optimale des pathologies du patient. Le gain de temps est énorme.

Simulation virtuelle du résultat du traitement

La visualisation du traitement est une étape supplémentaire vers l’acceptation et l’adhésion du patient, surtout si le traitement concerne la zone esthétique. Grâce à la tablette et à ses applications, la modélisation personnalisée du projet thérapeutique est facile, rapide, efficace et précise.

La modélisation virtuelle du projet esthétique selon le concept DSD® (Digital Smile Design) du Dr Christian Coachman peut parfaitement être réalisée, modifiée, enregistrée sur la tablette numérique. Le principe consiste à intégrer le projet prothétique virtuel sur les photos actuelles du sourire et du visage du patient. Le patient visualise ainsi directement la transformation, se projette et peut interagir avec le praticien pour proposer d’éventuelles corrections.

Communication avec le laboratoire

Après que le projet prothétique ait été virtuellement dessiné et façonné aux exigences esthétiques du patient et aux impératifs biologiques, la tablette numérique connectée aux réseaux va permettre  de transmettre, en quelques secondes, l’ensemble des données cliniques au laboratoire de prothèse.

Là encore, la rapidité, l’efficacité et la précision du partage d’information permettent au prothésiste, où qu’il se trouve, de recevoir des informations (photos, annotations audio-visuelles, schémas, relevés de teinte, vidéos…) d’une richesse jusque là inégalée. La communication avec le laboratoire de prothèse prend désormais une nouvelle dimension.

Formation et information professionelle

Connectée à internet, la tablette numérique permet au praticien d’accéder facilement et rapidement à des contenus pédagogiques (publications, blogs, revues, vidéos…), aux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn…), à des forums professionnels… La circulation et l’échange de l’information n’ont jamais été aussi rapide et facile, aussi bien pour celui qui la produit que pour celui qui la reçoit.

Gestion « sans papier » du cabinet

Il est désormais possible d’envisager un cabinet dentaire « sans papier » où l’ensemble des documents sont numérisés et archivés sur des supports informatiques. Les tablettes numériques permettent au patient de remplir des questionnaires, d’apposer une signature électronique; au praticien de naviguer dans le fichier-patient et d’accéder à tous les éléments de ses dossiers, d’où qu’il soit; les assistantes peuvent effectuer les commandes, gérer les agendas, communiquer avec les patients… Tout cela, du bout du doigt.

« Un  patient conscient des problèmes et bien informé est un patient qui comprend et qui sait apprécier le temps, le dévouement et la compétence que nous mettons  à son service pour traiter ses pathologies.« 

Richement illustré et détaillant tous les équipements nécessaires, leur installation et leur utilisation dans des situations cliniques concrètes, le livre de Mario Imburgia est l’ouvrage de référence pour qui souhaite profiter de la communication numérique dans son exercice. Négocier le virage numérique pour ne pas se retrouver sur le bord des autoroutes de l’information et de la communication peut sembler compliqué. En fait, il n’en est rien : grâce aux nouveaux outils technologiques, cela n’a même jamais été aussi facile, simple et efficace. Ce livre le prouve à merveille.


Quintessence International
159 pages
Français.

(Visited 178 times, 1 visits today)
Acheter sur